La Cour supérieure a ordonné à Mario Roy de fermer ses comptes Facebook . Sources : Archives Facebook.
La Cour supérieure a ordonné à Mario Roy de fermer ses comptes Facebook . Sources : Archives Facebook.
L’honorable Martin Castonguay de la Cour supérieure a ordonné à Mario Roy de fermer ses comptes Facebook mercredi dernier, au Palais de justice de Drummondville.

Rappelons que le Barreau reproche à l’individu d’avoir pratiqué illégalement le droit, sans être inscrit au tableau de l’Ordre des avocats.

Comme le souligne le Journal L’Express, celui qui réside à Wickham est visé par quatre chefs d’accusation. L’Unité citoyenne d’enquêtes anticorruption, menée par Mario Roy, est également visée par ces chefs.

En mai 2018, le juge Jean-Guy Dubois de la Cour supérieure lançait une injonction pour interdire les activités de l’organisme jusqu’à ce qu’un jugement final soit rendu dans le dossier.

Outrage au tribunal

Puis, la juge Silvana Conte de la Cour supérieure avait, à la suite d’une demande du Barreau, ordonné la fermeture provisoire des comptes Facebook de Mario Roy en juin dernier.

Mario Roy n’avait pas été mis au courant de cette ordonnance. Le Barreau a fait valoir ce mutisme par une nécessité de l’empêcher de la contourner.

Donc, mercredi dernier, Me Claude G. Leduc, qui représentait le Barreau, a présenté en cour des vidéos publiées sur Facebook par M. Roy

«Pour protéger le public, pas pour nous, il faut que M. Roy cesse d’utiliser son compte Facebook pour donner des conseils», a plaidé Me Leduc.

Dans une vidéo, Mario Roy insultait à outrance, dans un langage coloré, Me Leduc et de Me Éliane Hogue, en sous-entendant qu’il s’impliquerait dans le dossier de la fillette décédée à Granby.

Le juge Castonguay a déterminé que ses « propos orduriers » auraient à eux seuls pu justifier la fermeture des comptes Facebook de l’intimé, avant de confirmer l’injonction lancée par la juge Conte.

Sans regret

Mario Roy a confié à l’Express ne pas regretter ses publications sur Facebook. À son avis, la preuve de Me Leduc a été publiée hors contexte.

Il compte se démener devant la justice pour obtenir à son nouveau son droit d’ultiliser Facebook.