La présidente Christiane Métivier et la vice-présidente Camille St-Pierre. Photo : LinkedIn.
La présidente Christiane Métivier et la vice-présidente Camille St-Pierre. Photo : LinkedIn.
Nouvelle année de l’École du Barreau, nouvel exécutif de l’Association des jeunes juristes de Québec. La présidente Christiane Métivier et la vice-présidente Camille St-Pierre souhaitent axer leur mandat entre autres sur l’importance de la santé mentale chez les étudiants.

« Le Barreau, c'est excessivement demandant. Dans de telles situations de performance, c'est facile de s'oublier et de prendre soin de soi. On met beaucoup l'accent sur la santé physique, mais on a tendance à oublier la santé mentale », concède Mme Métivier.

Elle souhaite se baser sur les efforts de l’Association des étudiants en droit de l’Université Laval au cours des dernières années pour mettre ce thème de l’avant chez les étudiants du Barreau.

« C'est facile de s'oublier dans ce parcours. Ce n'est pas un marathon de quatre mois, c'est un sprint de quatre mois. On peut donner des outils qui vont être utiles tout le long de la vie ensuite. »

En termes de prévention, ce sont des petits gestes qui peuvent faire la différence, souligne Mme St-Pierre.

« Il faut apprendre à prendre du temps pour soi, que ce soit de faire du yoga, discuter avec d’autres étudiants, ou bien simplement d'apporter une collation aux étudiants dans une conférence qu'on organise. Oui, on a des études exigeantes, mais il faut savoir quand prendre du recul et prendre une petite pause », souligne-t-elle.

Outre ce dossier, l’Association tentera de créer des canaux de communication permanents entre les différents chapitres à travers la province pour donner plus de poids à ses prises de position et mettre en valeur des organismes communautaires de la région. L’Association des jeunes juristes de Québec compte environ 270 membres.