Me Priscilla Bernier se joint à BCF. Photo : Site Web de BCF.
Me Priscilla Bernier se joint à BCF. Photo : Site Web de BCF.
Me Priscilla Bernier atteint une nouvelle étape dans sa carrière. Après avoir oeuvré dans de petits cabinets au cours dernières années, la Barreau 2011 se joint à BCF en tant que plaideuse en droit de la construction, droit municipal et droit administratif.

Après avoir débuté sa carrière chez Miller Thomson, l’avocate avait décidé de quitter pour développer son expérience au sein de Miljours Avocats, où elle est demeurée six ans, avant de faire le saut chez SPS Avocats l’an dernier.

« Les petits bureaux m’ont bien formée et je suis très reconnaissante de l’expérience que j’ai acquise dans ces petits cabinets », souligne-t-elle.

Me Bernier voit ce nouvel emploi chez BCF comme l’opportunité de donner un nouvel élan à sa carrière.

« Dans les petits cabinets, j'étais appelé à faire tout moi-même. Je montais toujours mes dossiers toute seule, et même que dans mon dernier cabinet, j'en étais rendue à répondre à la porte du bureau! Ça alourdissait énormément ma pratique », relate-t-elle en entrevue avec Droit-inc.

Chez BCF, elle pourra piloter des dossiers de plus grande envergure dans le domaine qu’elle préfère, la construction.

« Je suis une fille quand même assez simple, j'aime ça parler avec ce type de clientèle-là. Je m'y connais en construction, je suis capable de lire des rapports d'expertise, de comprendre les ingénieurs. De plus, chaque dossier de construction est différent. »

Mère de deux enfants, Me Bernier souhaitait trouver un emploi avec un horaire flexible où on ne l’obligerait pas à faire du « face time », soit d’être présente au bureau de 8h le matin à 18h le soir. « Une journée, je peux travailler 12 heures, le lendemain la moitié. En bout de ligne, ce qui compte, c'est que le travail soit bien fait et qu'il soit livré à temps. Imposer un carcan rigide au niveau de l'horaire, ce n'est pas possible, et BCF l'a bien compris », conclut-elle.