Le cabinet Trudel Johnston Lespérance fera la grève pour le climat le 27 septembre prochain, aux côtés de l’activiste suédoise Greta Thunberg. Photos : Radio-Canada.
Le cabinet Trudel Johnston Lespérance fera la grève pour le climat le 27 septembre prochain, aux côtés de l’activiste suédoise Greta Thunberg. Photos : Radio-Canada.
Le cabinet Trudel Johnston Lespérance fera la grève pour le climat le 27 septembre prochain, aux côtés de l’activiste suédoise Greta Thunberg, de passage dans la métropole pour demander davantage d’action des gouvernements contre les changements climatiques.

« Je pense que ça lance un message important que ce n'est pas business as usual. C'est important qu'on sorte de nos façons de faire habituelles », lance d’entrée de jeu l’associé de TJL, Bruce W. Johnston.

Les clients seront donc avertis que les avocats de TJL ne seront pas disponibles pour cette journée spéciale. La seule exception: si un dossier doit cheminer devant les tribunaux, TJL sera là pour soutenir ses clients.

Le cabinet n’est pas étranger aux problématiques de l’environnement dans sa pratique. Me Johnston informe que le cabinet traite fréquemment des dossiers de litige en droit de l’environnement et des actions collectives liées à l’environnement également.

Meilleures pratiques

Par ailleurs, le cabinet essaie d’adopter les meilleures pratiques en ce qui concerne la protection de l’environnement. « On paye pour composter, on n'achète que du bio et équitable pour le café et le lait, par exemple. Presque tout le monde vient au bureau soit en transport en commun ou à pied ou à vélo. C'est quelque chose qu'on vit tous les jours. »

Me Johnston aimerait bien que son initiative prenne du galon et d’autres cabinets se joignent à la marche. « Si ça peut faire boule de neige, ça serait vraiment extraordinaire! »

Ce ne sera pas une première manifestation pour l’associé. Le 15 mars dernier, il avait également pris part à la manifestation qui avait alors réuni 100 000 personnes pour le climat « même si je ne suis pas du genre à être dans les manifestations souvent ».

Le succès de ce mouvement l’hiver dernier a certainement soulevé l’attention des écologistes à l’échelle internationale, croit-il.

« Je pense que c'est parce qu'il y avait autant de monde à Montréal que Greta Thunberg vient. Montréal sera au centre du mouvement de grève pour le climat qui aura lieu le 27 septembre partout sur la planète. »