La Ville de Montréal poursuit trois entreprises. Photo : LinkedIn d'Annie Lefebre et site Web de la Ville de Montréal.
La Ville de Montréal poursuit trois entreprises. Photo : LinkedIn d'Annie Lefebre et site Web de la Ville de Montréal.

Après avoir subi des dommages estimés à plus de cinq millions de dollars, la Ville de Montréal poursuit trois entreprises pour la détérioration prématurée d’une toiture d’usine d’eau potable.

Il s’agit de l’entreprise en construction Procova ainsi que des firmes Régis Côté et Associés et CIMA+. TVA Nouvelles a appris cette nouvelle via un document du comité exécutif de la Ville, approuvé à huis clos.

Mes Annie Lefebvre et Philippe El Ouardi ont été mandatés par la Ville de Montréal dans ce dossier.

Niveaux anormaux d’humidité

Procova avait reçu 9,2 millions en 2012 pour compléter la réfection de l’enveloppe de l’usine Charles-J Des Baillets. Régis Côté et Associés et CIMA+ avaient pour leur part reçu 1,3 million un an auparavant pour des services relatifs à la mise aux normes des installations.

Quatre ans après la fin des travaux, une thermographie aurait démontré que la moitié des bassins de la toiture affichaient des niveaux anormaux d’humidité. Par conséquent, ces bassins auront « vraisemblablement » à être refaits.

Puisqu’elle doit exécuter des travaux importants, la Ville réclame 5,3 millions, soit le montant estimé des dommages.