Mes Vivene Salmon et Raymond Adlington. Photos : Sites Web de l'Université d'Ottawa et de McInnes Cooper.
Mes Vivene Salmon et Raymond Adlington. Photos : Sites Web de l'Université d'Ottawa et de McInnes Cooper.
Me Vivene Salmon prend la tête de l’Association du Barreau canadien pour la prochaine année.

Cette nomination a une saveur historique puisque l’avocate torontoise est la première Noire et seulement la deuxième avocate d’entreprise à accéder à ce poste au cours des 123 ans d’existence de l’ABC.

« Sur le plan personnel, ma priorité sera de démarrer un dialogue intergénérationnel entre les jeunes juristes et leurs consœurs et confrères chevronnés », annonce Me Salmon, qui succède à l’avocat Raymond Adlington à la tête de l’organisme.

La nouvelle présidente souhaite aussi se pencher sur la santé et le bien-être des juristes.

« Se maintenir en bonne santé, c’est important, sur le plan personnel comme professionnel, toutes tailles de cabinet ou d’entreprise confondues. Il est absolument vital que nous soyons là pour nos pairs qui vivent des difficultés ou une crise. »

Me Salmon est vice-présidente et directrice de la conformité des services bancaires et marchés mondiaux pour le Canada à la Bank of America Merrill Lynch, à Toronto. Admise au Barreau de l’Ontario en 2010, elle a occupé différents postes et siégé à divers comités de l’ABC et de l’ABO. En 2019, elle a présidé le comité organisateur de la première conférence de l’ABC consacrée aux avocates et avocats racialisés.

Par ailleurs, elle pourra compter sur l’arrivée de Steeves Bujold du Québec au conseil d’administration pour l’épauler dans ses dossiers. L’associé de McCarthy Tétrault compte également comme nouveaux collègues Chandra Flett (de l’Alberta), Susan Gover (de Terre-Neuve-et-Labrador), Marc Noreau (du Nunavut), Stephen Rotstein (de l’Ontario), Bonnie Reddekopp (de la Saskatchewan) et Hugh William (Bill) Veenstra, c.r. (de la Colombie-Britannique).