Katie Sears est criminaliste en Iowa et prostituée au Nevada. Photo : Site Web de Clark & Sears et entrevue avec KCCI
Katie Sears est criminaliste en Iowa et prostituée au Nevada. Photo : Site Web de Clark & Sears et entrevue avec KCCI
À temps plein, Katie Sears est criminaliste en Iowa, aux États-Unis. Mais lorsqu’elle en a la chance, elle se rend au Nevada, où elle travaille dans une maison de prostitution, qui est légale dans cet État américain.

Et n’ayez crainte, la juriste de 30 ans éprouve un grand plaisir à s’adonner à cet emploi à temps partiel de prostituée.

«J'aime le sexe, déclare-t-elle à nos collègues de Above the Law. Le sexe est amusant et je peux être payée pour.»

En discutant ouvertement de la chose, la criminaliste, maman d’un bébé de 4 mois, espère réussir à faire changer les mentalités qui entourent la prostitution.

«Vous pouvez dire: “Pas de sexe sans préservatif.” Vous pouvez dire: "Pas de sexe jusqu'à ce que nous sommes mariés." Mais vous ne pouvez pas dire: "Pas de sexe jusqu'à ce que vous me payez"? Et cela donne l'impression de saper réellement le sens du consentement », estime celle qui se prostitue depuis trois ans.

Malgré sa timidité, la jeune femme qui travaille au sein de Clark & Sears, tient à parler du sujet, puisqu’elle croit fermement que la prostitution devrait être décriminalisée partout aux États-Unis.

« Nous n'allons pas modifier la législation si nous sommes passifs à ce sujet », insiste-elle.

Dans le cadre de sa pratique, Katie Sears aide des travailleuses du sexe à obtenir leurs paies de la part de leurs maisons de prostitution.

Son mari, John Sears, est également avocat au sein de Clark & Sears. Quelques heures avant la publication d’un article sur sa femme, il avait été appelé à commenter sa perception de ses activités sexuelles.

« Je ne m'en soucie pas vraiment », avait-il déclaré.

Alors, nous vous posons la question qui tue: croyez-vous que le taux horaire de Me Sears est plus important en tant que criminaliste ou travailleuse du sexe?

Réponse: elle aurait récemment gagné en se prostituant plus de 55 000$ US...en trois semaines!

Cela dit, Me Sears aime tellement cette profession qu’elle se dit prête à faire un peu de pro bono de temps en temps...