Mes Jonathan Gottlieb et Éva Richard. Photos : Site Web de Kugler Kandestin
Mes Jonathan Gottlieb et Éva Richard. Photos : Site Web de Kugler Kandestin
Une femme de 45 ans a subi de multiples blessures en glissant et tombant sur un plancher graisseux du Costco d’Anjou, le 5 octobre 2016. Marie-Josée Couture poursuit maintenant le détaillant pour 117 220 $ en dommages et intérêts.

Elle est représentée par Mes Jonathan Gottlieb et Éva Richard de Kugler Kandestin.

En début d’après-midi, au moment des faits, Marie-Josée Couture se rend au Costco d’Anjou avec un ami pour magasiner et faire développer des photos. Ils décident de manger à l’aire de restauration du commerce.

En marchant vers une table avec son cabaret, Mme Couture « glisse soudainement et tombe au sol sur le dos et le côté droit avec la jambe gauche pliée sous le corps et se heurte la tête », selon ce qu’on peut lire dans la demande introductive d’instance déposée au palais de justice de Montréal, le 23 septembre dernier.

En se relevant, Mme Couture constate que son pied gauche est « rougeâtre, enflé et engourdi » et que le plancher est « sale, graisseux et/ou recouvert d'un liquide ».

Mme Couture tient Costco responsable de ses déboires et allègue que les planchers de l’aire alimentaire du magasin n’ont pas été « diligemment et adéquatement nettoyés » avant l’incident. Elle soutient également qu’aucune mesure n’avait été prise pour avertir que le plancher pouvait représenter un danger ou était sale.

Multiples blessures

Après sa chute, la cliente a été diagnostiquée d’une entorse cervicale, d’une dorsalgie, d’une lombalgie et d’une entorse au ligament du col interne du genou. Elle continue à ce jour de subir des douleurs chroniques liées à cette chute. Ayant subi une déchirure de la corme moyenne et postérieure du ménisque interne à départ de la surface articulaire intérieure, elle devra subir une chirurgie au genou gauche, ce qui occasionnera de nouvelles douleurs, une convalescence et une réadaptation additionnelle.

Elle dit de plus avoir subi du stress, de l’anxiété et une perte de moral et de jouissance de vie en raison de l’accident.

Elle réclame donc 75 000 $ pour douleurs et souffrances, 23 970,15 $ pour perte de revenus passé et 11 250 $ pour perte de revenus futurs, ainsi que des déboursés et aide à domicile de 7000 $, pour un total de 117 220,15 $.