Elliott Portnoy, PDG de Dentons Global. Photo : chambers-associate.com et shutterstock
Elliott Portnoy, PDG de Dentons Global. Photo : chambers-associate.com et shutterstock
Le grand cabinet Dentons englobe deux cabinets américains pour ajouter plus de 300 avocats sous sa marque.

Bingham Greenebaum et Cohen & Grigsby sont les premiers cabinets à embarquer dans le grand plan d’expansion de Dentons aux États-Unis, qui ne manque pas d’ambition. Les deux puissants cabinets régionaux font partie de ce que Dentons veut appeler le premier cabinet « national » en Amérique.

Selon les dirigeants de Dentons, aucune des 10 plus grandes entreprises de services complets du pays ne peut se prévaloir d'une présence sur les 20 plus grands marchés des États-Unis. Ils voient de l'intérêt de ce type d'envergure.

« Les clients recherchent un service homogène et un guichet unique », a déclaré Elliott Portnoy, PDG de Dentons Global, selon ce que rapporte Law.com. « Ils ne peuvent tout simplement pas l’obtenir aujourd’hui sur tous les marchés importants pour leur activité aux États-Unis. »

Une fois la fusion complétée en janvier prochain, Dentons comptera environ 1100 avocats au sud de la frontière.

En ce moment, le grand cabinet a une enseigne sur 23 bureaux aux États-Unis, pour un total de 181 dans 73 pays.