Philippe Lalanne, bâtonnier de Dax. Photos : sudouest.fr et reddit
Philippe Lalanne, bâtonnier de Dax. Photos : sudouest.fr et reddit
Après la victoire du coq Maurice en justice, on croyait en avoir fini avec les oiseaux devant les tribunaux.

C’était avant d’entendre parler des canards et des oies de Dominique Douthe, une dresseuse amateure résidant à Soustons, dans le sud-ouest de la France.

Selon TVA, la française a comparu mardi devant le tribunal d’instance de Dax. Le litige l’oppose à des voisins, qui ont acquis la propriété voisine.

N’en pouvant plus des caquètements des volailles voisins, ils ont fait appel à une avocate.

«L’élevage engendre des nuisances sonores importantes, explique Me Anne-Claire Rimet. La nuit, ils sont obligés de fermer leurs fenêtres en plein été. »

L’avocate affirme que des mesures ont été effectuées par un acousticien. Le verdict: la cinquantaine d’oies et de canard ne leur permettent pas de profiter de leur jardin.

L’avocate demande à la cour de faire cesser ce supplice. Des dommages de 3500 euros et le remboursement de 2000 euros en frais de justice sont demandés.

Magret d’avocats

Mais l’avocat de l’éleveuse, Me Philippe Lalanne, expose une version des faits complètement différente.

À son avis, en faisant l’acquisition de leur villa, les voisins savaient que l'élevage de leur voisine était bruyant.

« Ici, il y a un lac de 42 hectares, une zone Natura 2000, c’est un lieu de reproduction et d’hivernage des oies et des canards, nous sommes au paradis des canards », explique-t-il.

Une décision sera rendue le 19 novembre.