Le juge Dennis Galiatsatos a déploré l’ampleur qu’ont prise les vols d’identité. Photos : Radio-Canada
Le juge Dennis Galiatsatos a déploré l’ampleur qu’ont prise les vols d’identité. Photos : Radio-Canada
Le juge Dennis Galiatsatos a déploré l’ampleur qu’ont prise les vols d’identité dans le paysage judiciaire, la semaine dernière, en condamnant un Montréalais à huit mois de prison pour avoir participé à une fraude organisée de plus de 600 000 $.

« Il y a 12 ans, les tribunaux avaient prévenu que le problème allait être exacerbé par les avancées technologiques; depuis, le problème ne s’est pas calmé, et il y a eu une explosion de cas, c’est un fléau », s’est plaint le juge, selon ce que rapporte Le Journal de Montréal.

Selon lui, les vols d’identité sont devenus tellement courants que « les citoyens ont développé un sentiment de résignation face à l’inévitabilité que ça va leur arriver un jour ».

Le jugement de l’honorable Galiatsatos concernait Nosa Edugie, un homme de 55 ans faisant partie d’un groupe de fraudeurs montréalais. Certains devaient voler des identités, d’autres fabriquaient de fausses cartes. Puis des coursiers ouvraient des comptes bancaires sous de fausses identités dans lesquels des complices déposaient de faux chèques et retiraient l’argent.

Rappelons par ailleurs que 2,9 millions de membres Desjardins ont été victimes d’un vol de leurs données personnelles en juin dernier.