Un homme a flambé 10 000 $ pour avoir raison contre les policiers. Photos : Shutterstock
Un homme a flambé 10 000 $ pour avoir raison contre les policiers. Photos : Shutterstock
Un ingénieur retraité de Sainte-Clothilde-de-Horton, dans le Centre-du-Québec, a flambé 10 000 $ pour avoir raison contre les policiers qui l’ont arrêté pour excès de vitesse.

Le 7 février 2017, Pierre C. Larocque a été arrêté pour avoir roulé entre 72 et 76 km/h dans une zone de 50 km/h sur la route 122, à Drummondville. M. Larocque jugeait l’opération illégitime, qualifiant l’endroit de « trappe à tickets », selon ce que rapporte Le Journal de Montréal.

Se défendant seul, il a été déclaré coupable par la Cour municipale après plusieurs jours de procès en juillet 2018. Il a alors porté son dossier en appel et le juge Daniel Royer lui a donné raison sur un point : il aurait dû avoir accès, comme demandé, aux documents qui encadrent l’utilisation du « radar », tels que la politique de la SQ, le manuel du fabricant, et autres documents pertinents.

M. Larocque a raconté au Journal avoir passé plus de 2000 heures à écrire son mémoire de 1100 pages et prétend avoir dépensé environ 10 000 $ pour assurer sa défense. « C’est mon projet de retraite », a-t-il expliqué.

Ses documents ont toutefois été rejetés par le juge Royer, qui a servi un avertissement à l’ingénieur forestier à la retraite.

« Il ne fait aucun doute que si les procès et les appels se déroulaient régulièrement de la façon dont ils se sont déroulés dans le dossier de M. Larocque, la justice croulerait rapidement sous son poids. (...) Un justiciable se représentant seul n’a pas un chèque en blanc pour discréditer l’administration de la justice. »

La date du nouveau procès n’est pas encore connue.