Abby Gordon. Photo: Site Web de Lateral Link
Abby Gordon. Photo: Site Web de Lateral Link
Plusieurs étudiants rêvent du moment de leur assermentation: d’être couverts d’or et de gloire dès leurs débuts.

Dieu sait que ce n’est pas toujours ainsi que les choses se passent!

Avant d’atteindre le succès, il est très important de se faire un nom dans le milieu. De créer sa place dans cet univers juridique qui déborde d’avocats. Et pour y parvenir, il faut se démarquer dès le début.

Quelles erreurs éviter? Abby Gordon de Lateral Link, un cabinet de recrutement d’avocats aux États-Unis, s’est penché sur la question dans un article publié sur le Cordell Parvin Blog.

Se préparer au monde du droit, dès ses débuts à la fac

Vous le savez, vos résultats scolaires lors de vos premières sessions d’étude sont ceux qui vous permettront d’obtenir un stage dans un cabinet, et éventuellement un premier poste d’avocat. Oui, ces sessions sont importantes, mais celles qui suivront le sont tout autant.

Vous ne pouvez pas vous permettre de vous asseoir sur vos lauriers après avoir obtenu de bonnes notes! Même les derniers semestres de votre parcours universitaire comptent, puisque les élèves qui parviennent à y obtenir des distinctions trouveront plus facilement des emplois.

De plus, il sera important pour vous de compléter des stages à la hauteur de vos aspirations.

Vous souhaitez devenir plaideur? Tentez de trouver un stage dans l’une des cours du pays, question de mieux comprendre comment vous pourrez vous démarquer devant les juges, tout au long de votre carrière.

Bien choisir son cabinet

Arrêtez de rêver de prestige!

Cela ne peut pas être votre seule considération lorsque vous débutez votre carrière, ou si vous convoitez un changement d’emploi. Vous obtiendrez des rôles plus importants et un enseignement plus étroit de vos mentors dans de petites organisations.

Pensez à intégrer une firme prestigieuse lorsque vous aurez mangé vos croûtes!

Bien choisir son domaine de pratique

N’oubliez pas, lorsqu’on est identifié à un domaine de droit, il est difficile de changer par la suite. Gardez en tête quelques facteurs avant de choisir votre branche:
  • Qu’est-ce qui vous plaît? Quelles facettes aimez-vous de quel type de droit?
  • Tous les types de droit sont reliés à un certain mode de vie. Par exemple, en droit criminel, on peut vous appeler en pleine nuit et vivre un stress constant… ce n’est pas fait pour tous!
  • Certains types de pratique attirent certaines personnalités. Si vous ne voulez pas vous frotter à de gros égos, éviter le litige...

Idéalement, vous auriez une bonne idée du type de droit que vous souhaitez pratiquer pendant vos études. Cela vous permettra de parfaire vos connaissances en fonction de vos préférences.

Quelqu’un qui aura suivi des cours de comptabilité ou de finance partira avec une longueur d’avance pour occuper un poste en droit des affaires, n’est-ce pas?

Ne dépendez de personne!

Ne faites pas confiance à votre cabinet pour assurer pleinement votre développement professionnel.

Dans un contexte où la rétention des avocats est difficile, votre cabinet risque de vous offrir de la formation qui vous servira à court terme, sans pleinement penser à vous sur un plus long horizon.

Parlant des années à venir, prévoyez toujours votre prochain coup professionnel. N’attendez pas d’être malheureux avant d’effectuer un changement professionnel. Prenez le contrôle! Réseautez, restez toujours à l'affût de toutes les opportunités.

Certes, une carrière, c’est long. Il est donc facile de tomber dans le laxisme. Sortez de votre zone de confort! Cela vous permettra de vous épanouir pleinement professionnellement.