Mes Jacques Rousse et Laurence Landry-Plouffe représentent Fortnite. Photos : Site Web de McCarthy Tétrault et picsart.com
Mes Jacques Rousse et Laurence Landry-Plouffe représentent Fortnite. Photos : Site Web de McCarthy Tétrault et picsart.com
Un Montréalais qui aurait publié une capture d’écran d’un environnement de Fortnite: Battle Royale un mois avant une mise à jour majeure du jeu est poursuivi par son éditeur, Epic Games.

Ce Montréalais, Lucas Johnston, travaillait chez Keyword Studios, une entreprise de la métropole embauchée par Epic Games pour ses services-conseils.

Avant son congédiement, celui qui était agent de services d’assurance qualité de la fonctionnalité testait les modalités de Fornite pour s’assurer que le jeu fonctionne comme prévu.

Comme les autres employés de Keyword Studios, M. Johnston a signé une entente de non-divulgation concernant ce jeu. Pourtant, sur un forum officiel de Fortnite modéré par Epic Games, un utilisateur du pseudonyme « chaad4 » a publié une photo d’un nouvel environnement du jeu, ajoutant qu’il ne pouvait dévoiler sa source, sous peine de « perdre son emploi. »

En enquêtant sur la fuite, Keyword Studios a rapidement identifié Lucas Johnston comme étant « chaad4. » Effectivement, des caméras du studio l’auraient interceptée en train de jouer à Fortnite sur la session d’un collègue.

Plus tard, Lucas Johnston a admis avoir pris la capture d’écran. Toutefois, il ne sait pas comment celle-ci aurait pu être publiée sur le forum, niant qu’il est derrière le pseudonyme « chaad4. »

Finalement, l’enquête a dévoilé qu’il jouait sous le pseudonyme « FloocasJ », et avait trois amis en commun avec « chaad4. »

Dans tous les cas, le mal est fait : même si Fortnite a retiré la capture d’écran la journée même, celle-ci a été diffusée sur les réseaux sociaux.

« L’une des pierres angulaires du succès de Fortnite repose sur l’effet de surprise que provoquent ses multiples mises à jour », explique-t-on dans la demande introductive d’instance rédigée par Mes Jacques Rousse et Laurence Landry-Plouffe de McCarthy Tétrault.