La ministre de la Justice, Sonia LeBel. Photo : Site Web de Coalition Avenir Québec
La ministre de la Justice, Sonia LeBel. Photo : Site Web de Coalition Avenir Québec
La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) disposera d’un financement supplémentaire de près de 1,5 million $.

Avec cette somme récurrente, la CDPDJ pourra procéder à l’embauche de 18 personnes. Le but de ce recrutement est de réduire les délais de traitement des plaintes et d’assurer le suivi des demandes en matière de protection de la jeunesse, explique le ministère de la Justice du Québec.

La CDPDJ a noté une hausse constante dans la complexité des dossiers et du nombre de plaintes, qui a augmenté de 20% en 2018-2019. Le gouvernement estime par ailleurs répondre de cette façon à une des recommandations du Rapport sur la situation qui prévaut à la Commission des droits des personnes et des droits de la jeunesse remis par la vérificatrice indépendante Lise Verreault en avril 2018.

« Grâce à notre intervention rapide à la suite de la crise vécue en 2017 et aux nouveaux dirigeants en poste, la Commission a retrouvé la stabilité. Avec l’annonce d’aujourd’hui, elle dispose désormais des ressources qui lui permettront de mieux remplir sa mission essentielle », indique par voie de communiqué la ministre de la Justice, Sonia LeBel.