Me Pascal de Guise. Photo : LinkedIn de Pascal de Guise
Me Pascal de Guise. Photo : LinkedIn de Pascal de Guise
Me Pascal de Guise, associé au sein du groupe valeurs mobilières, marchés financiers et sociétés ouvertes de BLG, passe chez Blakes.

Me de Guise a complété son stage du Barreau chez Davies en 2000. Il y a travaillé pendant quatre ans, avant de quitter pour BCF, où il a passé neuf ans.

En 2013, lorsqu’il a quitté BCF pour BLG, il avait accordé une longue entrevue à Droit-inc, dans laquelle, avec une grande éloquence, il se dévoilait sur le bonheur qu’il ressentait dans son nouvel emploi.

« J’ai passé huit belles années chez BCF mais pour moi, j’y ai beaucoup réfléchi, le temps était venu de faire un move », avait-il déclaré.

Me De Guise a quitté BLG de son plein gré, a appris Droit-inc, l’usure du temps sans doute, mais aussi parce que l’avocat avait des insatisfactions et des aspirations non comblées, mentionne une source chez BLG.

Cela explique peut-être pourquoi Blakes préfère que son nouvel associé n’accorde pas d’entrevue, « à ce stade », comme l’indique Charles Sieuw, spécialiste marketing et communications du cabinet.

Un nouveau départ dans l’ombre

Me de Guise pratiquera au sein des groupes Marché des capitaux et Droit commercial et des sociétés de Blakes.

On lui confiera la tâche de conseiller des clients sur des questions touchant notamment les marchés financiers, le capital de risque, le capital de croissance et le capital-investissement, dans des dossiers de placements privés.

L’avocat a une feuille de route impressionnante, nommé dans le Best Lawyers de 2018 à 2020, par Lexpert de 2017 à 2019 et dans le Legal 500 Canada.

Au cours de son parcours chez BLG, l’associé a orchestré un financement de 80 millions de la part Canderel et la Caisse de dépôt dans eStruxture. Son groupe représentait alors la Caisse.

Il s’est également illustré dans l’obtention d’un financement de 130 millions de dollars à LeddarTech, grand fabricant québécois de capteurs lasers pour voitures autonomes.

Il représentait alors BDC Capital, GO Capital, Sofimac Innovation (iSource), Desjardins-Innovatech, Accès Capital et le Fonds de solidarité FT, au sein d’une équipe d’avocats menée par Patrice Martin.

C’est à l’Université de Montréal que Me de Guise a complété ses études en droit.