Me Martin St-Jean. Photo : LinkedIn de Martin St-Jean
Me Martin St-Jean. Photo : LinkedIn de Martin St-Jean
Me Martin St-Jean quitte la direction des services juridiques de la Ville de Westmount pour se joindre l’équipe grandissante de NOVAlex.

Le Barreau 2001 a développé son expertise en litige commercial et en droit municipal. Ayant débuté sa carrière chez Fraser Milner Casgrain (devenu Dentons) il a passé huit ans chez Belleau Lapointe. En 2011, il a rejoint le contentieux de la Ville de Montréal et a défendu l’administration municipale lors de la Commission Charbonneau.

« Je garde un excellent souvenir de mon passage à la Commission Charbonneau. je suis très content de voir que le travail qui a été fait a porté fruit et que de grands efforts ont été pris pour assainir le domaine de la construction », raconte-t-il en entrevue avec Droit-inc.

Puis, en 2015, il quitte le contentieux de Montréal pour devenir directeur des services juridiques de Westmount, poste qu’il aura occupé jusqu’à son arrivée chez NOVAlex.

« J'avais envie de retourner en pratique privée. En évaluant ce qui était disponible, j'ai eu la chance de discuter avec un avocat que je connaissais chez NOVAlex. On s'est assis, on a discuté, c'était un bon fit en termes d'équipe: une bonne dose d'expérience et de jeunesse, beaucoup de dynamisme. »

L’idée d’offrir une heure pro bono pour chaque heure facturée l’a aussi motivé à rejoindre ce cabinet.

C’est près de 20 ans d’expérience en litige de la construction et en droit municipal que l’avocat apporte au cabinet. Ce dernier estime que cette expertise « vient combler un besoin chez NOVAlex ».

« Je pense que mes expériences dans le municipal me donne un point de vue unique. Des contrats entre des entrepreneurs et une Ville ne sera pas l'unique type de dossiers que je ferai, mais dans ces cas-là, avoir été près d'une structure et d'un conseil municipal, c’est un avantage pour moi d'avoir vécu cette expérience-là. »

Revenir au privé après pratiquement une décennie dans le public ne semble pas stresser Me St-Jean outre mesure.

« Au niveau de la clientèle, il y a certainement du travail à faire, mais j'ai un bon réseau de contacts. NOVAlex a aussi beaucoup de dossiers et de clients. Je crois pouvoir apporter une plus value pour plusieurs d’entre eux. Le temps fera son oeuvre, ce n'est pas quelque chose qui m'inquiète », conclut-il.