Pascal Montembeault a notamment plaidé coupable à 163 chefs d'accusation. Photo : Radio-Canada
Pascal Montembeault a notamment plaidé coupable à 163 chefs d'accusation. Photo : Radio-Canada
Coupable de nombreux crimes de nature sexuelle, Pascal Montembeault va contester la peine consécutive de 103 ans de prison qui pourrait lui être imposée.

Son avocat, Me Guy Plourde, a soutenu mercredi au palais de justice de Sherbrooke qu'il allait plaider une requête en inconstitutionnalité de la disposition du Code criminel qui prévoit un minimum d'un an de prison pour chacune des 103 victimes.

L'homme de Trois-Rivières a notamment plaidé coupable à 163 chefs d'accusation de leurre, d'incitation à des contacts sexuels, de production de matériel pornographique et d'avoir rendu accessible du matériel sexuellement explicite notamment.

Pascal Montembeault, 39 ans, approchait ses victimes âgées de 11 ans à 17 ans par le biais de réseaux sociaux. Il tenait des conversations explicites à connotation sexuelle et envoyait des photos explicites en échange de photos de ses victimes.

Celui-ci est détenu depuis son arrestation en août 2017 à Sherbrooke.