Maxime Bernier a recruté l’avocat et ancien ombudsman de l’Ontario André Martin. Photo : Twitter de Maxime Bernier et Torontolife.com
Maxime Bernier a recruté l’avocat et ancien ombudsman de l’Ontario André Martin. Photo : Twitter de Maxime Bernier et Torontolife.com
Maxime Bernier a recruté l’avocat et ancien ombudsman de l’Ontario André Martin afin de le représenter contre le conseiller politique Warren Kinsella, qui l’aurait traité de bigot et de raciste sur son site web.

Me Martin, qui a complété en 2015 deux mandats de cinq ans à titre d’ombudsman de l’Ontario, travaille maintenant au sein du cabinet Lister-Beaupré Lawyers à Ottawa. Maxime Bernier et lui se connaissent depuis 35 ans, a indiqué l’avocat au Globe and Mail.

L’ancien député Maxime Bernier a l’intention d’envoyer une lettre à Warren Kinsella lundi pour l’intimer à retirer les articles insultants de son site et lui offrir des excuses publiques d’ici vendredi.

Si ces demandes ne sont pas remplies, Me Martin a indiqué que son client intenterait des actions en justice pour défendre sa réputation personnelle (et non celle du Parti populaire du Canada).

« Il n’a pas une once de racisme en lui et il en a jusque là de porter cette étiquette », a lancé l’avocat de Maxime Bernier au Globe and Mail. « On peut ne pas être d’accord avec ses politiques, mais le traiter de raciste n’est que faux et malveillant. »

Warren Kinsella a indiqué au Globe and Mail via courriel qu’il se défendrait « vigoureusement » si Maxime Bernier t’attaquait effectivement en justice.