Daniel Jutras. Photo : Site Web de l'Université McGill
Daniel Jutras. Photo : Site Web de l'Université McGill
Décoré de l’Ordre du Canada

Le professeur Daniel Jutras de la faculté de droit de l’Université McGill a été décoré de l’Ordre du Canada. Cet honneur lui a été décerné pour « pour sa contribution au rayonnement du droit pluraliste à l’échelle internationale et pour son apport comme juriste, professeur et administrateur universitaire ». Aujourd’hui titulaire de la Chaire Wainwright en droit civil, M. Jutras a également servi comme doyen de la faculté de 2010 à 2016. Ce n’est pas le premier grand honneur que reçoit le prof Jutras, ayant déjà obtenu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en 2013, la distinction d’avocat émérite du Barreau du Québec l’année suivante et le Mérite du Barreau du Québec en 2016.

Stéphane Bernatchez et Louise Lalonde. Photo : Site Web de l’Université de Sherbrooke
Stéphane Bernatchez et Louise Lalonde. Photo : Site Web de l’Université de Sherbrooke
Un nouvel ouvrage collectif

Plus de 70 auteurs se sont rassemblés sous la houlette des profs de droit de l’Université de Sherbrooke Stéphane Bernatchez et Louise Lalonde pour pondre l'ouvrage Approches et fondements du droit paru aux Éditions Yvon Blais. On y retrouve 59 textes et plus de 2000 pages sur le sujet, divisé en quatre tomes, soit l’épistémologie et la méthodologie juridiques, la philosophie et la théorie juridiques, l’interdisciplinarité et des théories critiques, et la présentation des branches du droit et des concepts juridiques.

L’UQAM recherche des profs

Trois postes de professeurs sont présentement ouverts au département de sciences juridiques de la faculté de science politique et de droit de l’Université du Québec à Montréal. L’UQAM est donc à la recherche d’experts en droit des migrations, en intelligence artificielle et droit du numérique, et en approches cliniques et expérientielles du droit. L’entrée en fonction de ces trois futurs professeurs est prévue pour le 1er juin prochain. À vos cv!

Eva Ottawa. Photo : Site Web de l’Université d’Ottawa
Eva Ottawa. Photo : Site Web de l’Université d’Ottawa
Une nouvelle professeure à Ottawa

La chercheuse atikamekw nehirowisiw originaire de Manawan, au Québec, Eva Ottawa, devient professeure à la faculté de droit civil de l’Université d’Ottawa. Détentrice d’un baccalauréat en droit de l’Université Laval, elle termine en ce moment une thèse de maîtrise à l’Université d’Ottawa sur les pratiques et les normes coutumières en matière de circulation et de prise en charge des enfants chez les Atikamekw Nehirowisiwok de Manawan. Impliquée politiquement, elle a été grand chef de la nation Atikamekw durant deux mandats, soit de 2006 à 2013. En décembre dernier, Mme Ottawa a reçu la Médaille Premiers Peuples du lieutenant-gouverneur du Québec.

Kevin Bouchard. Photo : Site Web de L’Université Laval
Kevin Bouchard. Photo : Site Web de L’Université Laval
De l’huile à bras en droit administratif

L’Université Laval a embauché le professeur Kevin Bouchard en droit administratif, lui qui a soutenu sa thèse de doctorat « Aux origines du constitutionnalisme de common law contemporain » avec succès le 20 novembre 2018. Sa thèse amenait une nouvelle interprétation de la théorie du droit et de la théorie du contrôle judiciaire de constitutionnalité des lois rédigés par l’auteur canadien Wilfrid Waluchow. La Chancellerie des universités de Paris lui a d’ailleurs octroyé le 1er prix DSP3 - sciences politiques, de la discipline « Droit et sciences politiques » assortie de la somme de 10 000 € pour cette thèse.

Amar Laidani soutient sa thèse avec succès. Photo : Site Web de l’Université Laval
Amar Laidani soutient sa thèse avec succès. Photo : Site Web de l’Université Laval
Un nouveau docteur

Parlant de thèse soutenue avec succès, Amar Laidani a réussi à soutenir la sienne à l’Université Laval le 19 décembre dernier, devant le jury composé de Marc Ortolani de l’Université de Nice Sophia Antipolis, Francesco Cavatorta de l’Université Laval, de Pierre Mousseron de l’Université de Montpellier et d’Eric Gasparini de l’Université d'Aix-Marseille. Intitulée « Le droit coutumier kabyle pendant la colonisation française », elle portait sur l’analyse des phénomènes de la codification et la réforme des coutumes kabyles qui ont eu lieu pendant la colonisation française, sous l’égide d’un militaire, Adolphe Hanoteau, et d’un magistrat, Aristide Letourneux.