La firme Norton Rose Fulbright a annoncé la nomination de 53 avocats à l’échelle mondiale au titre d’associés. De ce nombre, 14 sont au Canada, dont six à Montréal.

Bonne nouvelles pour les femmes avocates : elles représentent 42 % des nouveaux associés de Norton Rose Fulbright dans le monde! À Montréal, quatre avocates font partie de la vague des promotions. Nous vous les présentons ici, de même que leurs deux collègues masculins.

Me Maya Angenot. Photo : Site Web de Norton Rose Fulbright
Me Maya Angenot. Photo : Site Web de Norton Rose Fulbright
Maya Angenot, résolution de différends et litiges

Diplômée de McGill et admise au Barreau du Québec en 2011, Me Angenot « s'occupe de tous les aspects des litiges civils et commerciaux, en particulier d'actions collectives touchant la protection du consommateur et la responsabilité du fait du produit, ainsi que le droit de la construction », indique le cabinet.

Me Angenot est par ailleurs membre du Réseau des femmes de Norton Rose.

Me Catherine Daigle. Photo : Site Web de Norton Rose Fulbright
Me Catherine Daigle. Photo : Site Web de Norton Rose Fulbright
Catherine Daigle, propriété intellectuelle

Me Daigle se charge de questions qui touchent les marques de commerce et le droit de la publicité, et la gestion de portefeuilles de marques de commerce à l'échelle internationale.

Formée à l’Université de Montréal, l’avocate a été admise au Barreau du Québec en 2004. En plus de sa pratique, elle enseigne le cours « Comprendre les marques de commerce » à l’Université McGill.

Mme Carole Diop. Photo : Site Web de Norton Rose Fulbright
Mme Carole Diop. Photo : Site Web de Norton Rose Fulbright
Carole Diop, propriété intellectuelle

En plus d’être agente de brevet, Mme Diop est aussi ingénieure électricienne! Voilà sans doute pourquoi son champ d’expertise est lié aux technologies de l’information (télécommunications, logiciels, électronique, optique), à la mécanique et aux appareils médicaux.

Mme Diop donne régulièrement des conférences au sujet de l’intelligence artificielle et la propriété intellectuelle dans le domaine de la technologie. Elle est par ailleurs membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec, de l’Institut de la propriété intellectuelle du Canada (IPIC), de l’American Intellectual Property Law Association (AIPLA), du Réseau Photonique du Québec (RPQ) et de la Jeune Chambre de Commerce de Montréal (JCCM).

Me Vincent Filiatrault. Photo : Site Web de Norton Rose Fulbright
Me Vincent Filiatrault. Photo : Site Web de Norton Rose Fulbright
Vincent Filiatrault, droit des sociétés, fusions et acquisitions et valeurs mobilières

Le droit des affaires, ça connaît Me Filiatrault! « Dans sa pratique, M. Filiatrault conseille des petites et moyennes entreprises dans le cadre de fusions et acquisitions ainsi que de conventions d'actionnaires et d'autres conventions commerciales complexes, et il fournit également des conseils à des sociétés multinationales dans le cadre d'opérations de grande envergure. »

Me Filiatrault a étudié au HEC, puis à l’Université de Montréal, pour finalement être admis au Barreau du Québec en 2012. Depuis, il a notamment oeuvré pour RONA dans le cadre de son acquisition par Lowe’s.

Me Michèle Friel. Photo : Site Web de Norton Rose Fulbright
Me Michèle Friel. Photo : Site Web de Norton Rose Fulbright
Michèle Friel, droit bancaire et financement

Dans sa pratique, Me Friel s’occupe de contrats commerciaux, de financement d’entreprises et de questions liées au droit bancaire. Elle est passée par McGill et l’Université de Montréal avant d’être admise au Barreau du Québec en 2005.

Me Friel a oeuvré pour des clients tels que le nouveau Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal, le Centre universitaire de santé McGill, Rio Tinto Alcan, Bombardier et Bank of America.

Me Éric Lallier. Photo : Site Web de Norton Rose Fulbright
Me Éric Lallier. Photo : Site Web de Norton Rose Fulbright
Éric Lallier, droit de l’emploi et du travail

Diplômé de l’Université de Montréal et reçu au Barreau du Québec en 2012, Me Lallier se consacre « aux employeurs québécois et canadiens et leur offre des conseils pratiques en lien avec une grande variété de questions juridiques, notamment l'interprétation et l'application de conventions collectives et de contrats d'emploi, les recours devant les tribunaux de droit commun, les questions de santé et de sécurité au travail, l'arbitrage de griefs, ainsi que des questions en matière pénale. »

L’avocat a donné de nombreuses conférences au sujet des médias sociaux au travail et du harcèlement en milieu de travail, tout en étant membre de l’Association du Jeune Barreau de Montréal.