À quelle université retrouve-t-on les meilleurs profs de droit? On peut déjà vous dire que des professeurs de l’Université d’Ottawa, de l’Université Laval et de l’UQAM se retrouvent dans les trois premières positions de notre Top 10. Qui sont ces profs géniaux?

Nous ne laisserons pas planer le suspense plus longtemps! Voici les meilleurs professeurs de droit au Québec (et à Ottawa), avec les commentaires anonymes de leurs étudiants laissés sur Ratemyprofessors.com

Sébastien Lanctôt
Sébastien Lanctôt
10. Sébastien Lanctôt, Université de Montréal (4,8/5, 10 évaluations)

Probablement le meilleur prof que j'ai eu depuis longtemps. Très, très clair. Cours très bien structuré. Il connaît sa matière par cœur. Il faut être attentif en classe car il y a beaucoup de matière, mais il est très motivant. Il donne envie d'arriver préparé à son cours.

Si Me Sébastien Lanctôt est professeur agrégé à l’Université de Sherbrooke, c’est toutefois ses étudiants de l’Université de Montréal qui ont souligné ses mérites via le site Ratemyprofessors.com. Il est lui-même diplômé de l’UdM.

Me Lanctôt est spécialisé en droit civil, plus précisément en droit des assurance, droit des obligations et responsabilité civile. En tant qu’avocat, il a principalement oeuvré dans le domaine du droit des assurances.

9. Jacques Vézina, Université de Montréal (4,8/5, 13 évaluations)

Me Vézina est un professeur hors pair. J'ai déjà assisté à trois cours avec lui. D'abord, j'ai trouvé le premier ardu, jusqu'à ce que je comprenne son fonctionnement. C'est un professeur discipliné, bien organisé et il s'investit amplement au succès de ses élèves. J'apprécie ses cours car on apprend réellement.

Me Jacque Vézina donne les cours de Droit administratif général, Contrat individuel de travail, Aspects juridiques du lien d'emploi et Droit des rapports collectifs du travail à l’UdM.

Il n’est pas étonnant que ses étudiants l’apprécient autant : outre son baccalauréat en droit obtenu à l’Université de Montréal en 1992 (et son Barreau en 1993), il est aussi diplômé d’un bac en enseignement de McGill.

Vanessa Gruben
Vanessa Gruben
8. Vanessa Gruben, Université d’Ottawa (4,81/5, 13 évaluations)

Cette prof est EXTRAORDINAIRE! Je l’aime tellement. Chapeau bas à l’un des meilleurs profs que j’ai eus cette année.

Me Vanessa Gruben est professeure agrégée et vice-doyenne du programme anglais à Ottawa, section Common Law, où elle a elle-même étudié. Ses domaines d'expertise sont le droit de la famille et le droit de propriété.

En tant qu’avocate, Me Gruben a représenté Amnistie Internationale Canada devant la Cour suprême en 2007 et 2008 dans la cause Charkaoui c. Canada, et en 2010 dans la cause Khadr v. Canada, celle du fameux enfant-soldat Omar Khadr.

Jonathan Shanks
Jonathan Shanks
7. Jonathan Shanks, Université d’Ottawa (4,85/5, 10 évaluations)

En toute honnêteté, c’est le plus gentil et le plus sincère des profs que vous aurez, sans hésitation. Se met en quatre pour nous aider, note équitablement, et rend les cours de trois heures supportables. Meilleur prof que j’ai eu durant mes quatres années à UOttawa.

Conseiller au sein de la Section du droit constitutionnel, administratif et international (SDCAI) au ministère de la Justice du Canada, Me Jonathan Shanks enseigne aussi à temps partiel à l’Université d’Ottawa.

Son domaine, c’est le droit public et constitutionnel. Il en a d’ailleurs créé un certificat entier pour l’Université Queen’s en 2018.

Nathalie Chalifour
Nathalie Chalifour
6. Nathalie Chalifour, Université d’Ottawa (4,9/5, 6 évaluations)

De loin le prof le plus organisé de la première année en common law. L’utilisation de PowerPoint rendait tout tellement plus clair. Toutes ses explications sont claires et ça ne lui dérange pas de répéter. Ses travaux sont justes et stimulants.

Professeure associée à l’Université d’Ottawa, Me Nathalie Chalifour a elle-même complété son doctorat à la prestigieuse Stanford University, encore une fois cette année classée meilleure université en droit au monde.

Me Chalifour est spécialisée en droit de l’environnement, en droit économique et en justice sociale, et a auparavant été conseillère politique principale au World Wildlife Fund (WWF). Elle a été admise comme nouvelle académicienne à la Société royale du Canada en 2018.

Sophie Thériault
Sophie Thériault
5. Sophie Thériault, Université d’Ottawa (4,9/5, 10 évaluations)

Sophie Thériault a tout ce qui caractérise une professeure d'exception. Le droit constitutionnel est un domaine du droit pour lequel j'ai peu d'intérêt, mais j'ai tout de même adoré son cours, qu'elle donnait d'ailleurs avec beaucoup d'entrain et un intérêt contagieux.

Professeure titulaire et vice-doyenne aux études à la Faculté de droit (droit civil) de l’Université d’Ottawa, Me Sophie Thériault détient un doctorat de l’Université Laval.

Elle a été chercheure invitée à l’Université de Washington à Seattle de 2004 à 2005 et à l’Université de Victoria de 2005 à 2007. Ses recherches portent sur les droits des peuples autochtones et les droit environnementaux.

« J’adore ce que j’enseigne, confie la professeure, et j’ai la chance d’enseigner dans des sujets qui chevauchent mes travaux de recherche. »

Ian Demers
Ian Demers
4. Ian Demers, Université du Québec à Montréal (UQAM) (4,9/5, 13 évaluations)

Meilleur prof que j'ai eu durant mon cursus. Simplifie la matière, donne des exemples concrets de son expérience professionnelle. Il est toujours disponible pour ses étudiants. Les travaux demandent beaucoup de réflexion mais cela en vaut vraiment la peine!

À lire ci-dessus le commentaire élogieux d’un étudiant, pas étonnant que Me Ian Demers se soit mérité un Prix d’excellence en enseignement de l’UQAM (2017).

L’avocat au ministère canadien de la Justice en droit de l’immigration, Me Demers enseigne depuis près de 17 ans au Département des sciences juridiques de l’UQAM. Il est aussi entraîneur de l’équipe UQAM du Concours de plaidoirie Laskin. Deux de ses équipes ont obtenu le prix du meilleur mémoire au Canada, en 2015 et 2016.

Pierre Bosset
Pierre Bosset
3. Pierre Bosset, Université du Québec à Montréal (UQAM), ex aequo (5/5, 3 évaluations)

Me Bosset est un professeur inspiré et inspirant. Sa passion, son engagement, et que dire de son expertise, en regard des droits et libertés de la personnes font de ses cours une occasion à saisir. Un professeur généreux, engagé, impliqué, très fair dans ses évaluations, ouvert aux questions et aux débats. Prof très estimé. Je le recommande fortement.

Me Pierre Bosset enseigne depuis 12 ans à l’UQAM, et cette année les cours Droits et libertés de la personne et Droit international public.

Me Bosset s’y connaît : il fait notamment partie du Centre d'études ethniques des universités montréalaises (CETUUM) et a été directeur de la recherche et de la planification stratégique à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec (1998 à 2007). Il a alors fait le saut en enseignement.

« Je ne voulais pas faire de la gestion jusqu’à la fin de ma carrière! indique le professeur. Je n’ai jamais regretté ce saut-là. »

On parie que ses étudiants non plus.

Julie Desrosiers
Julie Desrosiers
3. Julie Desrosiers, Université Laval, ex aequo (5/5, 3 évaluations)

Je la conseille fortement, très bonne pédagogue! J'ai adoré son cours!

Me Julie Desrosiers se consacre aux droits et libertés de la personne et au droit de l’enfance et de la jeunesse.

Entre autres honneurs, Me Desrosiers a reçu le Prix 2011 de la Fondation du Barreau du Québec, catégorie «Monographie et traité», pour l'ouvrage L'agression sexuelle en droit canadien (meilleur ouvrage juridique publié au cours des deux dernières années).

Elle est aussi un excellent professeur de droit à l’Université Laval, selon ses étudiants!

« Probablement qu’ils apprécient que je les engage dans la discussion, estime Me Desrosiers, parce que le droit criminel, le droit pénal, ce sont des matières qui interpellent sur le plan des valeurs. Dans leur mise en oeuvre, il y a des règles, mais aussi, fondamentalement, notre conception de l’être humain. »

Nicolas Vermeys
Nicolas Vermeys
3. Nicolas Vermeys, Université de Montréal, ex aequo (5/5, 3 évaluations)

Excellent prof. Clair, précis. Aime enseigner. Exigeant (en terme d'heures de travail à la maison) et cours plutôt difficile, mais à la maîtrise, ce n'est pas un défaut mais plutôt une qualité. Bref, je recommande fortement.

Vice-doyen de la Faculté de droit de l’UdM, Me Nicolas Vermeys y a lui aussi étudié. Il est maintenant chercheur au Centre de recherche en droit public (CRDP), codirecteur de la maîtrise en commerce électronique (Université de Montréal et HEC) et directeur adjoint du Laboratoire de cyberjustice.

Ses domaines d’expertise : cyberjustice, droit civil, droit des technologies de l’information, vie privée et Internet, et technologies de l’information.

Dans sa pratique, il agit à titre d’avocat-conseil pour le cabinet Legault Joly Thiffault.

Eugénie Brouillet
Eugénie Brouillet
2. Eugénie Brouillet, Université Laval, ex aequo (5/5, 4 évaluations)

Une de mes meilleures professeures de tout mon baccalauréat. Si vous avez la chance de prendre le cours de constitutionnel avec elle, vous maîtrisez le quart de votre bacc.

Me Eugénie Brouillet est vice-rectrice à la recherche, à la création et à l'innovation à l’Université Laval, où elle a elle-même étudié. Me Brouillet a même été doyenne de 2012 à 2017.

Grande pro du droit constitutionnel et administratif, elle est d’ailleurs vice-présidente et membre fondatrice de l’Association québécoise de droit constitutionnel (AQDC) (2005 -).

Reza Moradinejad
Reza Moradinejad
2. Reza Moradinejad, Université Laval, ex aequo (5/5, 4 évaluations)

C'est un super prof! Dû à son accent, on a le temps de prendre des notes à cause de ses petites hésitations. Il est dynamique et ses PowerPoints sont pertinents et utiles. Il parle de la jurisprudence en classe et pose beaucoup de questions!

Me Reza Moradinejad enseigne les cours d’Obligations I: Contrat, Obligation II: Responsabilité, Clinique de rédaction législative, et Droit contemporain des contrats… et les enseigne bien! Son souci : la compréhension des étudiants.

« L'enseignant qui est soucieux de la compréhension de ses étudiants, qui est soucieux de la transmission du message, qui s’assure que le message est transmis, pour moi c’est ça, le bon enseignant, » estime Me Moradinejad.

Docteur de l’Université de Grenoble, le professeur a complété un certificat en droit des affaires à l’Université de Montréal, où il a reçu le Prix du doyen (droit).

Louise Bélanger-Hardy
Louise Bélanger-Hardy
1. Louise Bélanger-Hardy, Université d’Ottawa, ex aequo (5/5, 9 évaluations)

ENCORE PLUS qu’extraordinaire. Je n’ai jamais eu de professeur aussi formidable. Attentionnée, gentille, toujours disponible pour répondre aux questions, et j’ai vraiment hâte à ses cours à chaque semaine! Prof GÉNIAL!

La vice-doyenne du programme de droit en français de l’Université d’Ottawa est spécialisée en droit de la santé et éthique, responsabilité civile délictuelle, common law et droit civil.

Me Louise Bélanger-Hardy a aussi siégé pendant 12 ans et jusqu’à l’an dernier comme membre de la Commission d’appel et de révision des professions de la santé, « un tribunal administratif qui révise les décisions en matière de plaintes et d’inscription aux ordres professionnels en matière de santé en Ontario tels l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario, l’Ordre des infirmiers et infirmières, etc., » indique-t-elle sur le site de l’UOttawa.

Louis-Charles Sirois
Louis-Charles Sirois
1. Louis-Charles Sirois, Université d’Ottawa, ex aequo (5/5, 9 évaluations)

Excellent prof, arrive à rendre la Loi sur la faillite moins aride en utilisant une pointe d'humour.

Pour Me Louis-Charles Sirois, enseigner, c’est donner un spectacle en trois chapitres de 50 minutes, « alors il faut se préparer pendant des heures. »

« C’est l’art de communiquer et de le faire avec passion, et c’est pas évident! poursuit le professeur. Mais l’interaction aide beaucoup. J’encourage les questions, et là, ça devient un dialogue. »

Admis au Barreau du Québec en 1983, Me Sirois a tout d’abord travaillé au bureau régional du Ministère de la justice fédérale, à Montréal, comme procureur de la Couronne et plaideur dans la section des litiges civils.

Depuis, il a développé une expertise en droit des marchés publics de l’État, le droit des contrats d’achats, de la vente et du financement international, les licences en droits d’auteurs, le droit des sociétés et compagnies, et de la propriété intellectuelle ainsi que le droit de la faillite et de l’insolvabilité.

Me Sirois enseigne maintenant le droit de la faillite, les obligations, le droit de la consommation et un cours de « business law » à l’Université d’Ottawa.

Méthodologie

Rien de bien scientifique! Nous nous sommes amusés à recenser toutes les notes des professeurs de droit du Québec (et de l’université d’Ottawa) sur le site Ratemyprofessors.com. Ces notes sont basées sur les évaluations des étudiants.

Nous avons conservé les professeurs qui enseignent toujours, et qui ont reçu trois évaluations et plus de la part des étudiants.

Pour réaliser le Top 10, nous avons évidemment classé les professeurs par leur note, mais aussi par le nombre d’évaluations laissées par leurs étudiants.