Photos : Shutterstock et site Web d'Elite Asia
Photos : Shutterstock et site Web d'Elite Asia
Selon Elite Asia, une firme spécialisée dans l’identification des tendances globales sept tendances lourdes perturberont le milieu légal jusqu’à l’horizon de 2024.

La découverte numérique : avec la croissance exponentielle de la collecte de données les firmes devront développer des ressources pour collecter et analyser toutes ces données dans le cadre de multiples recours.

La sous-traitance des procédures : de plus en plus de cabinets feront appel à des firmes externes pour réaliser des tâches et des procédures simples et répétitives qui sont habituellement confiées à du personnel paralégal.

La globalisation : la vague de fusions entre les cabinets n’est pas terminée. Des firmes de taille moyenne ou spécialisées s’allieront pour partager les coûts associés aux changements technologiques et à la protection des données des clients.

L’éco-conscience : le monde juridique n’échappe pas à la prise de conscience environnementale. Au delà de la pratique du droit environnemental, les cabinets devront démontrer qu’ils contribuent également à réduire l’empreinte de carbone.

La mobilité et l’infonuagique : quel que soit l’endroit, le temps ou encore l’environnement dans lequel vous pratiquez, votre téléphone intelligent et l'infonuagique vous permettent de pratiquer votre profession 24/24, sept jours par semaine.

La prestation alternative de services : les avocats auront une concurrence accrue de firmes qui facilitent l’accès à la justice, comme les sites d’auto-défense juridique, les paralégaux et les avocats virtuels souvent établis à l’étranger.

La facturation alternative : le modèle de la facturation horaire sera en concurrence avec la facturation par forfait, le partage des risques ou même des modèles basés sur le sociofinancement et les abonnements à des services juridiques.