Photo : Shutterstock
Photo : Shutterstock
La Société du Barreau du Manitoba va revoir certaines de ses pratiques après qu'un avocat ait été trouvé incompétent à pratiquer le droit dans la province.

Vibhu Raj Jhanji a commencé à pratiquer le droit en Inde en 1991. Il s’est installé au Manitoba en 2012 et a rapidement commencé à suivre des cours afin de pouvoir exercer sa profession dans son nouveau pays. Après un stage dans une petite firme, il a été admis au Barreau en 2015.

Dans une décision rendue le 14 janvier dernier, la Société du Barreau du Manitoba a jugé que Vibhu Raj Jhanji était incompétent à pratiquer le droit.

L’homme avait été initialement suspendu en décembre 2018 après que des préoccupations au sujet de sa compétence aient été portées à l’attention du Barreau.

Dans la décision du Barreau, on peut lire que bien que Vibhu Raj Jhanji semble « vraiment se soucier de ses clients », des « lacunes importantes dans sa connaissance du droit canadien » ont été constatées.

Au cours des audiences sur son cas, Vibhu Raj Jhanji a insisté sur sa compétence. Il a admis qu’il y avait place à l’amélioration et qu’il était ouvert à être supervisé par un autre avocat.

« Comment a-t-il pu être admis? »

Les représentants de la Société du Barreau du Manitoba qui se sont penchés sur le cas de Vibhu Raj Jhanji se demandent dans leur décision « comment, si M. Jhanji n’a jamais été compétent, a-t-il obtenu l’admission à la profession? »

Ils suggèrent au Barreau d’examiner la question.

« Il y a un grand nombre de questions que nous examinons pour nous assurer que lorsque les avocats sont admis au Barreau, ils ont les compétences dont ils ont besoin », a répondu la présidente-directrice générale de la Société du Barreau du Manitoba Kris Dangerfield.

Les mesures disciplinaires qui seront imposées à Vibhu Raj Jhanji seront déterminées lors d’une prochaine audience dont la date n’a pas encore été arrêtée.