Justin Trudeau, Jody Wilson-Raybould’s et Mitch Frazer du PLC. Photos : Sites Web de Justin Trudeau, du PLC et de Torys, et Wikipédia
Justin Trudeau, Jody Wilson-Raybould’s et Mitch Frazer du PLC. Photos : Sites Web de Justin Trudeau, du PLC et de Torys, et Wikipédia
Le Globe & Mail rapporte que le gouvernement libéral de Justin Trudeau compte sur un vaste réseau de responsables et de militants du Parti Libéral du Canada (PLC) pour approuver la nomination des juges fédéraux qui sont techniquement nommés par le Gouverneur en conseil sur recommandation du Ministre de la Justice.

Or, le quotidien a mis la main sur une série de courriels qui démontrent que des députés, du personnel politique et même de simples membres du PLC sont consultés dans le cadre de ces nominations. Certains courriels font d’ailleurs état de tensions entre les hauts fonctionnaires du Ministère de la Justice et des membres du bureau du Premier Ministre.

Par exemple, en 2018 Cameron Wilson qui est un conseiller aux nominations au cabinet de Justin Trudeau entre en contact avec le personnel de la Ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould’s pour indiquer qu’il demandera au caucus libéral de donner son feedback sur une douzaine de candidats à la magistrature fédérale.

Le Globe & Mail dévoile également que Mitch Frazer, une grosse pointure du cabinet Torys et un collecteur de fonds pour le PLC a communiqué directement avec le cabinet de la Ministre de la Justice pour suggérer deux candidats à la magistrature et pour les rassurer au sujet d’un candidat nommé par les Conservateurs qui pouvait passer de la Cour Supérieure de l’Ontario à la Cour d’appel car ses valeurs étaient bien alignées avec celles du Premier Ministre et de son gouvernement.

Un porte-parole du bureau du Premier Ministre Trudeau assure quant à lui que le processus de nomination est ouvert et transparent et qu’il a été amélioré « après des années de patronage par le gouvernement Conservateur ».