Marc Gold. Photo : Site Web du sénat du Canada
Marc Gold. Photo : Site Web du sénat du Canada
Moins de 48 heures après avoir été désigné comme représentant du gouvernement libéral de Justin Trudeau au sénat canadien, l’avocat Marc Gold a été nommé membre du Conseil privé de la Reine.

Cette prestigieuse organisation qui permet à ses membres d’ajouter à leur titre professionnel le nominatif c.r. et d'être interpellés avec le titre « d’honorable » regroupe les ministres en poste, les anciens ministres, le Juge en chef et ses prédécesseurs, les anciens gouverneurs généraux et des personnalités éminentes, comme Philippe Couillard.

Techniquement les membres du Conseil privé sont nommés pour conseiller la Reine sur des enjeux importants pour l’État. Dans les faits, c’est plutôt un club privé d’ex-politiciens et de professionnels bien branchés sur les réseaux de pouvoir. La dernière fois que le Conseil privé a été réuni remonte à 1982 lors d’un déjeuner pour célébrer la signature de la proclamation de la Loi constitutionnelle par la souveraine.

Me Gold avait la feuille de route parfaite pour accéder au Conseil Privé. Avocat éminent, il a mené de front une carrière d’investisseur immobilier avec celle de professeur à la Faculté de droit de l’université McGill.

Il est entré au Sénat en novembre 2016 comme sénateur indépendant, mais dans son nouveau rôle il est le fer de lance du premier ministre libéral pour piloter les projets de lois gouvernementaux au sein de la Chambre Haute. Fait à noter, Me Gold continue d’offrir ses services de médiateur et d’arbitre commercial et conserve sa charge de cours à McGill alors qu’il siège au Sénat.

Chose certaine, même si Me Gold est entré au Sénat avec le statut d’indépendant, c’est un libéral convaincu. Selon le registre des contributions d’Élections Canada, Marc Gold a donné 42 167 $ au Parti Libéral du Canada depuis 2004.