Rohan George. Photo : reddit
Rohan George. Photo : reddit
Le tout nouvel avocat Rohan George est passé d’une extrémité à l’autre du spectre judiciaire, et c’est le cas de le dire.

À 19 ans seulement, le Torontois originaire du Sri Lanka faisait face à des accusations de meurtre au premier degré pour un règlement de comptes lié à un gang de rue tamoule. Rohan George et trois de ses comparses ont poignardé un adolescent dans une voiture avant de le laisser à sa mort dans un parc de Toronto.

Le juge a qualifié l’homicide d'« absolument insensé » et a condamné le jeune Rohan George à huit ans de pénitencier en 2005.

« À neuf ans, j’étais servant de messe, à 14 ans, j’étais un premier de classe, à 19 ans, j’étais accusé de meurtre », résume Rohan George lors d’une entrevue accordée à la Presse Canadienne.

« À 34 ans, je suis appelé au Barreau. La vie n’est pas linéaire. »

Le Barreau de l’Ontario a déterminé que l’ancien membre de gang de rue avait démontré de façon impressionnante sa « bonne moralité », un prérequis pour être avocat dans la province.

Il faut dire que l’institution a reçu plus de deux douzaines de lettres de recommandation provenant de professeurs, d’amis et de collègues et l’incitant à considérer la-dite bonne moralité de Rohan George. Mais au final, ce sera le redressement du jeune nouvel avocat qui aura fait pencher la balance en sa faveur.

« Le concept de réhabilitation est basé sur la capacité de l’humain à reconnaître ses erreurs, à faire amende honorable, à rectifier le cours de sa vie, et à devenir un membre productif et positif de sa communauté, a déclaré le panel du Barreau. Il en est un excellent exemple. »