Mes Lucien Bouchard et Paul-Matthieu Grondin. Photos : Sites Web de VLB éditeur et du Barreau
Mes Lucien Bouchard et Paul-Matthieu Grondin. Photos : Sites Web de VLB éditeur et du Barreau
L’ancien premier-ministre du Québec s’est joint à l’équipe de négociation du Barreau, et ce pro bono, pour trouver un terrain d’entente pour la réforme tarifaire du programme de l’aide juridique.

Actuellement il y a un fossé d’au moins 50 millions de dollars entre les demandes du Barreau et l’offre du gouvernement et les négociations sont au point mort depuis l’été dernier.

« L'aide juridique doit être valorisée, c'est l'un des trois grands services publics de notre société avec la santé et l'éducation », a souligné Me Lucien Bouchard, par voie de communiqué.

De son côté, le bâtonnier du Québec Me Paul-Matthieu Grondin a indiqué que « l'arrivée de Me Bouchard au sein de l'équipe de négociation est une bonne nouvelle. Il bénéficie d'une expérience et d'une expertise reconnues et il a la réputation de rapprocher des parties. Le Barreau du Québec espère que cet ajout à l'équipe de négociation motivera le gouvernement du Québec à revenir à la table de négociation. Notre équipe demeure résolument prête à se mettre au travail et à négocier une solution pérenne pour l'avenir du programme d'aide juridique au Québec. Sans investissement significatif du gouvernement, l'accès à la justice pour les moins fortunés est compromis. »

C’est un autre gros dossier de négociation qui s’ajoute à la feuille de route impeccable de l’associé de Davies.

Avant de sauter dans l’arène de l’aide juridique il a piloté les délicates négociations entre les médecins spécialistes et l’État québécois, dont l’issue a permis aux deux parties de régler la question salariale sans perdre la face.