Photos : Shutterstock
Photos : Shutterstock
L’épidémie de Covid-19 et les consignes de confinement remettent en cause les plans de bien des voyageurs. Face aux réactions des compagnies aériennes, des actions collectives vont sans aucun doute être mises en place, prévient Le Journal de Montréal.

Des recours à la justice pourraient donc voir le jour.

Me Éric Perrier soutient que les entreprises de tourisme ont l’obligation de rembourser leurs clients, « force majeure » ou pas.

Si des clients se manifestent, son cabinet, Perrier Avocats, pourrait ainsi déposer une demande d’action collective prochainement.

Toutes les compagnies aériennes ne sont pas accommodantes : Transat invoque par exemple « des circonstances exceptionnelles de force majeure » et refuse de rembourser les clients qui n’ont pas pu prendre leur vol.

Vacances Air Canada aurait une politique similaire, préférant, comme Transat, offrir un crédit utilisable plus tard plutôt que de rembourser les billets perdus. Mais certains clients tiennent à récupérer leur argent, surtout face à l’incertitude qui plane sur les prochaines semaines.