Herbert Marx. Photo : Site de l'université de Montréal
Herbert Marx. Photo : Site de l'université de Montréal
L’ancien ministre libéral de la Justice du Québec Herbert Marx est décédé jeudi le 19 mars à Montréal, trois jours après son anniversaire de 88 ans.

Né d’un père tailleur en 1932 à Montréal, Herbert Marx a d’abord fait un saut dans les affaires avant de se diriger vers des études en droit aux universités de Concordia, Montréal et Harvard. Barreau 1968, il a lui-même enseigné le droit constitutionnel à l’UdeM de 1969 à 1979, l’année où la politique l’a appelé.

Herbert Marx a été élu député pour le comté D’Arcy-McGee le 26 novembre 1979, indique la Montreal Gazette. Il a quitté son poste une décennie plus tard pour être nommé juge à la Cour supérieure du Québec, d’où il a pris sa retraite en 2007. Encore là, Me Marx ne s’est pas arrêté : il a notamment été président de l’Association d’études canadiennes, souligne L’actualité.

Si Herbert Marx a eu une remarquable carrière en droit et en politique au Québec, il est surtout connu pour avoir démissionné de son poste de ministre (alors de la Sécurité publique) en décembre 1988 pour protester contre une loi du gouvernement de Robert Bourassa concernant la protection du consommateur, et imposant l’affichage commercial en français.

Le directeur général du Parti libéral de l’époque, John Parisella, soutient toutefois qu’on ne devrait pas se souvenir d’Herbert Marx par sa démission seule.

En tant que ministre de la Justice, Me Marx a tout de même oeuvré pour que les juges donnent des sentences plus sévères aux hommes qui agressent leurs épouses, a mentionné l’ancien délégué général du Québec à New York à la Montreal Gazette.

« Il n’est pas parti en claquant la porte, souligne John Parisella. C’était une décision très difficile pour lui et Bourassa le comprenait entièrement. C’était un départ basé sur des principes. Je me souviens qu’il avait des objectifs très progressistes et qu’il se soucient énormément des gens dans le besoin. »

Herbert Marx laisse dans le deuil sa femme Eva Marx, et ses enfants et beaux-enfants Robert et Rena Marx, et Sarah et Andrew Shalit.