Me Sophie Gagnon, directrice générale de Juripop.
Me Sophie Gagnon, directrice générale de Juripop.
Alors que le contexte de pandémie accentue la problématique de violence conjugale et que la question de la garde des enfants représente, notamment, un important un levier de contrôle pour les agresseurs, Juripop annonce aujourd’hui l’ouverture d’une ligne d’assistance juridique, en droit familial, pour les victimes de violence conjugale.

Toutes les victimes pourront obtenir une consultation gratuite de 20 minutes avec un avocat spécialisé en droit de la famille.

« Nous souhaitons utiliser le droit pour que les personnes victimes se sentent en sécurité et outillées à se protéger avec leurs enfants. Si on peut leur apporter un sentiment de sécurité et des réponses à leurs questions en ces temps difficiles, ce sera mission accomplie », explique Me Sophie Gagnon, directrice générale de Juripop.

Juripop est assurée d’offrir ce service essentiel jusqu’au 1er mai 2020, avec une possibilité de prolongement selon l’évolution de la situation.

Mise en fonction le 30 mars dernier pour une phase test, l’équipe de Juripop a déjà répondu à plusieurs appels de victimes, car dans certains foyers, le confinement et l’isolement volontaire exacerbent les épisodes de violence et isolent davantage les victimes.

Les victimes de violence conjugale sont invitées à rejoindre un membre de l’équipe Juripop et à poser leurs questions afin de recevoir de l’information juridique claire et vulgarisée.

Cette initiative est financée par le ministère de la Justice du Québec.

La ligne téléphonique 1 (844) 312-9009 est fonctionnelle du lundi au jeudi de 9h à 21h, le vendredi de 9h00 à 16h00 et les samedis et dimanches de 13h00 à 19h00.