Me Catherine McKenzie est associée chez IMK. Photo : IMK
Me Catherine McKenzie est associée chez IMK. Photo : IMK
L’ABC a récompensé Me Catherine McKenzie en lui décernant le Prix Bénévole accomplie pour ses travaux bénévoles de défense des libertés et des droits fondamentaux.

« Me McKenzie est l’une de ces membres du barreau qui rend les juristes fiers d’appartenir à cette profession », a écrit Me Azim Hussain, avocat-conseil dans le cabinet Norton Rose Fulbright.

« C’est grâce à des personnes comme elle que le barreau est une institution vitale dans notre société pour la sauvegarde de nos droits et libertés fondamentaux, » poursuit Me Hussain.

Barreau 2000, Me McKenzie est associée chez IMK, où elle exerce dans les domaines du droit constitutionnel, du droit de l’emploi et des recours collectifs.

Catherine McKenzie a entre autres défendu le fabricant de cigarettes JTI-MacDonald Inc. dans le cadre de l'action collective formée par des fumeurs atteints de maladies liées à la consommation de tabac.

L'avocate précisait alors à Droit-inc ne pas avoir de problème à défendre un fabricant de cigarettes. « Si on a des hésitations, on ne devrait pas prendre un dossier. Je suis toujours confortable à la cour avec les positions que je prends. »

Me McKenzie a également représenté avec succès Rania El-Alloul dans sa demande à l’encontre de la décision de la juge Eliana Marengo de la Cour du Québec, qui avait refusé de l’entendre au motif qu’elle portait un hijab.

Maître McKenzie a d’ailleurs été la première avocate plaidante à entamer une instance contre le projet de loi 21 du Québec, dès la promulgation de la loi en juin 2019.

Ces deux derniers dossiers lui ont valu l’admiration sans bornes de Me Hussain, qui a proposé la candidature de Me McKenzie pour le Prix Bénévole accomplie.

« Dans un climat politique et social dans lequel l’opposition fait l’objet d’un ostracisme croissant, Me McKenzie s’est bravement érigée en défenseure des personnes qui sont impuissantes face au réflexe majoritaire de faire fi de la minorité, souligne Me Hussain. Elle incarne le meilleur de notre tradition de représentation courageuse et indépendante fondée sur les valeurs canadiennes que sont les droits et libertés fondamentaux. »

La diplômée de McGill, surnommée l’associée superwoman par Droit-inc, a également signé une dizaine de romans et enseigne la plaidoirie à son ancienne université.