Me Olivier Morin. Photo : Morin avocats
Me Olivier Morin. Photo : Morin avocats
Me Olivier Morin est catégorique.

Selon lui, son client, le camionneur Philippe Côté, a compris sa leçon, et ne représente donc pas une menace pour la sécurité du premier ministre François Legault et du Dr Horacio Arruda.

« Il a vu ce que ça a fait, il a conscience de ce que ça a causé (...). Il comprend ce qu’il a fait. S’attaquer à deux hommes d’État, ce n’est pas rien (...). Il était à bout, et il était sur le bord, d’après moi, d’un burn-out », a affirmé Me Morin, selon le Journal de Montréal.

Le camionneur de 47 ans a laissé plusieurs messages intimidant et menaçant au bureau de M. Legault à l’Assomption, le 12 et 13 mai dernier. Il a notamment affirmé qu’il comptait le tuer et lui tirer une « balle entre les deux oreilles ».

S’il n’excuse pas ces gestes, Me Morin rappelle que son client a été perturbé par la pandémie et des informations de sites complotistes.

« Il était mélangé. Il voulait avoir des réponses, et il a été sur des sites complotistes », a-t-il déclaré, toujours selon les informations du Journal.

M. Côté a plaidé coupable d’avoir proféré des menaces de mort, hier matin au palais de justice de Joliette. Il a été libéré sous plusieurs conditions strictes, et a promis de comparaître à sa représentation sur sentence le 28 août prochain.