Pierre-Karl Péladeau, Anne-Marie Péladeau et Erik Péladeau. Photo : Radio-Canada.
Pierre-Karl Péladeau, Anne-Marie Péladeau et Erik Péladeau. Photo : Radio-Canada.
Pierre-Karl Péladeau et son frère Érik ont été déboutés en Cour d’appel, lundi. Leur société Les Placements Péladeau devra verser 19 millions à Anne-Marie Péladeau, même si leur litige n’est pas tranché.

Les deux frères contestaient la décision rendue en avril dernier, à la Cour supérieure, qui les condamnait à verser 36 millions à leur soeur, plus les intérêts, pour un conflit d’héritage qui déchire la famille depuis plus de 20 ans.

Le juge Martin Vauclair, de la Cour d’appel du Québec, a estimé que la société pouvait «amplement» payer la somme due, et a rejeté du même coup la thèse du «préjudice irréparable», avancée par les frères Péladeau, selon ce que rapporte La Presse.

Mme Péladeau est extrêmement soulagée, a commenté à la Presse son avocat, Me Philippe Trudel.

Me Philippe Trudel. Photo : Trudel Johnston & Lespérance.
Me Philippe Trudel. Photo : Trudel Johnston & Lespérance.
« Ça fait 20 ans qu’elle attend d’être payée. Il a fallu qu’elle se batte à la cour depuis 2012 pour avoir son argent. C’est une étape importante qui va lui permettre de profiter de son héritage après 20 ans d’attente. »

Comme une somme de 17 millions a déjà été payée dans la dernière année, le magnat des communications et son frère doivent maintenant un montant de 19 millions à Mme Péladeau, qui sera versé jusqu’en septembre 2021.

Le litige entre les héritiers dure depuis la mort du fondateur de Québecor, Pierre Péladeau, en 1997. Les deux frères avaient alors offert 50 millions $ à leur soeur pour acheter ses parts de l’entreprise, mais celle-ci n’avait reçu que quelques millions, jusqu’en 2019.