Me Samuel J. Rabin Jr. Photo : Above the Law.
Me Samuel J. Rabin Jr. Photo : Above the Law.
Lorsque l’avocat criminaliste floridien Samuel J. Rabin Jr. est sorti de sa voiture accoutré d’une combine de protection contre les dangers biologiques, de visière, de masque et de gants, des policiers qui passaient par là lui ont demandé s’ils devaient s’inquiéter.

« Je dois me rendre à la Cour », leur a répondu le prudent avocat, cité par Law.com.

Me Rabin devait ce jour-là participer à une audience de la Cour fédérale pour un client dont la demande de prorogation avait été refusée. Et il n’allait pas risque de contracter le coronavirus ce faisant.

L’avocat avait pourtant l’option de participer à l'audience via Zoom, mais il préférait plaider sur place, estimant que l’audience sur sentence était trop importante pour se faire à distance.

Me Rabin a donc contacté une connaissance qui fournit de l’équipement de protection médical 3M. Sa combinaison blanche est hermétique aux poignets, aux chevilles et autour du visage grâce à des élastiques.

À son arrivée au palais de justice, il a été accueilli par plusieurs « I don’t blame you, man! » (Traduction libre : Je vous comprends, monsieur.).