Gowling accueille trois nouveaux avocats que le cabinet connaît déjà très bien, y ayant chacun fait leur stage du Barreau!

« Nos anciens stagiaires du Barreau Rosalie Munger, Jean-François Hamel et Cédric Marsan-Lafond se joindront aux groupes de droit des affaires, litige et droit du travail respectivement », a annoncé lundi le cabinet sur Facebook.

« L'embauche de ces trois jeunes avocats témoigne du désir de notre cabinet de contribuer de manière concrète à préparer la relève de demain », explique Me Mathilde Borsenberger, directrice des programmes à l'intention des avocats, des stagiaires et des étudiants au bureau de Gowling à Montréal.

Voyons ce que l’on sait sur ces trois nouveaux avocats.

Me Rosalie Munger

Me Rosalie Munger. Photo : Gowling
Me Rosalie Munger. Photo : Gowling
Le tout frais Barreau 2020 oriente sa pratique en institutions financières et services financiers, en immobilier, en infrastructures, en droit des société et en droit commercial.

Avant qu’elle ne se dirige vers le droit, c’est toutefois les sciences politiques qui attiraient Me Munger. Elle a complété deux années au baccalauréat à l'Université de Montréal, obtenant même le titre de Mention d’honneur du doyen de la Faculté des arts et des sciences.

Durant ses études, elle a occupé le poste d’officier adjoint à la publicité foncière au Registre foncier de Montréal, et effectué un stage auprès de la juge Magali Lewis au Tribunal des droits de la personne et simultanément à la Cour du Québec durant l’année scolaire 2018-2019.

Elle est par ailleurs toujours la vice-présidente communications et publicité du Comité Droit et politique de la Fac de droit de l’UdeM.

Me Jean-François Hamel

Me Jean-François Hamel. Photo : Gowling
Me Jean-François Hamel. Photo : Gowling
Lui aussi Barreau 2020, Me Hamel est spécialisé en litige commercial.

C’est aussi un artiste dans l’âme! « Après avoir décroché un baccalauréat en arts de l’Université de Montréal en 2013, Jean-François a entrepris une maîtrise en langue et littérature françaises à l’Université McGill, souligne le site de Gowling. Par la suite, il a été chargé d’enseignement au Département d’études françaises de l’Université de Toronto. »

Lors de ses études en droit, il a été secrétaire général du comité Droit des affaires et gestion (CDAG) de l’Université de Montréal et a cofondé le comité Droit fiscal, pour lequel il a agi à titre de vice-président aux événements.

Me Cédric Marsan-Lafond

Me Cédirc Marsan-Lafond. Photo : Gowling
Me Cédirc Marsan-Lafond. Photo : Gowling
Me Marsan-Lafond oriente quant à lui sa pratique autour du droit du travail, de l’emploi et des droits de la personne.

« À cet égard, il travaille à l’élaboration de documents relatifs à la relation d’emploi et conseille les employeurs sur divers aspects, notamment sur des questions relatives aux normes du travail, au congédiement, au licenciement collectif et aux mesures disciplinaires », énumère Gowling sur son site.

De l’Université de Montréal lui aussi, le Barreau 2020 est récipiendaire de nombreuses mentions d’honneur dont le prix de la Fondation Claude Masse pour son excellence en droit de la consommation.

Il a également participé à la création de la première clinique de médiation du Québec à titre d’assistant de recherche, a été vice-président aux communications de l’Association des étudiants en droit de l’Université de Montréal et s’est impliqué au sein du regroupement Avocats sans frontières, où il a été trésorier.