Vous pouvez impressionner vos supérieurs! Photo : Shutterstock
Vous pouvez impressionner vos supérieurs! Photo : Shutterstock
Vous venez d’être embauché comme avocat?

Félicitations.

Maintenant, vous vous demandez sûrement comment impressionner les principaux associés de votre cabinet, non?

Voici quatre conseils de Law.com, qui vous aideront à y parvenir.

Prenez la place qui vous revient

L'une des meilleures façons pour les jeunes avocats de démontrer leur valeur est de s'approprier tous les aspects de leur travail.

En prenant possession de votre travail, vous montrerez à vos supérieurs que vous n’avez pas besoin d’être microgérer.

Bien sûr, vos supérieurs ne sont pas insensibles aux défis que vous rencontrez, à ce stade de votre carrière. Ils sont prêts à vous aider.

Mais ne vous y trompez pas : ils s’attendent à ce que vous preniez possession de vos mandats rapidement et que vous fassiez preuve d’autonomie et d’initiatives.

Renseignez-vous

S'approprier n’est pas synonyme d’effacement ; il ne suffit pas de terminer discrètement les tâches qui vous sont assignées.

Cela signifie aussi de penser au-delà de vos tâches, et d’anticiper les besoins futurs de vos clients.

Cela nécessite d'avoir une vision plus large des sujets sur lesquels vous travaillez, et de ne pas vous contenter de peu. Ne vous essuyez pas les mains, une fois votre tâche immédiate terminée.

Les avocats qui réussissent s’occupent des clients avec soin ; anticipent les problèmes et identifient les risques. Vous devez en faire autant.

Soyez un leader

Vous désirez vous distinguer?

Agissez comme un leader.

En tant qu'avocat fraîchement diplômé, cela commence par l'appropriation de votre travail.

Au fur et à mesure que vous progressez dans votre carrière, cela signifie de vous intégrer à votre cabinet, en vous joignant à des comités, par exemple, et en vous portant volontaire pour interviewer de nouveaux candidats.

Si vous êtes un peu plus avancé dans votre carrière, enfin, faire preuve de leadership peut signifier de recueillir des dépositions, de contre-interroger ou de négocier la résolution d’un litige.

À chaque fois que vous acquérez de nouvelles responsabilités, à vrai dire, voyez-y une opportunité d’exercer votre leadership.

Excessif, selon vous? Dites-vous, dans ce cas, que le leadership implique presque toujours de repousser ses limites.

Faites preuve de résilience

Plusieurs avocats sont mal à l’aise face à l’échec.

Pourtant, détrompez-vous : l’échec est un catalyseur de croissance.

Vous désirez impressionner vos supérieurs? Obtenir le titre d’associé?

Vous devrez probablement sortir de votre zone de confort, relever des défis et adopter une approche entrepreneuriale.

En tant que jeune avocat, vous commettrez des erreurs. Sachez-le.

C’est inévitable, en particulier si vous choisissez de repousser vos limites et d’assumer de nouvelles responsabilités.

Apprenez donc à être résilient à la suite d’un échec, plutôt que d’être paralysé - ou de lui permettre de vous empêcher d’agir.