Me Marc-Antoine Cloutier dit avoir été informé d'une allégation d'inconduite le concernant. Photo : Radio-Canada
Me Marc-Antoine Cloutier dit avoir été informé d'une allégation d'inconduite le concernant. Photo : Radio-Canada
« Il y a quelques jours, j’ai été informé d’une allégation d’inconduite me concernant. Cependant, aucune plainte n’a été déposée contre moi », a expliqué Marc-Antoine Cloutier, dans un communiqué qui ne précise pas la nature de l'inconduite.

Marc-Antoine Cloutier nie tout geste inapproprié. Je n’ai rien à me reprocher et j’affirme avoir respecté le principe et la pratique du consentement et je continuerai de défendre ces valeurs qui me sont chères.

L’avocat a expliqué qu’il a pris la décision de démissionner pour protéger la réputation de Juripop, dont la cause principale, l’accès à la justice, est la cause de ma vie.

Me Cloutier a fondé la clinique juridique Juripop en 2009. L'organisme offre notamment des conseils et du soutien juridique gratuitement et de façon confidentielle.

Dans un message envoyé à La Presse, la clinique Juripop affirme que « la situation nous ébranle profondément ».

« Récemment, une personne a contacté Juripop afin de l’informer de gestes à connotation sexuelle non consensuels qui auraient été posés il y a quelques années par le président de son conseil d’administration, Me Marc-Antoine Cloutier. Le conseil d’administration a pris cette situation avec beaucoup de sérieux », indique-t-on à la Presse.