Le juge Stéphane Godri.
Le juge Stéphane Godri.
Les avocats et magistrats du Québec poursuivent leur bon travail.

Sceptique?

Un coup d’oeil aux faits divers choisis par Droit-inc vous convaincra du contraire…

Accusé d’inceste à… 80 ans

Le juge Stéphane Godri n’a pas hésité à dénoncer sévèrement les crimes d’un octogénaire, qui a agressé sexuellement et mis enceinte sa propre fille de 16 ans.

« Le crime est grave. (...) Avoir une relation sexuelle avec une personne inconsciente qui est sa fille, qui mène à une grossesse, il est difficile de s’imaginer un scénario un peu plus horrifique pour la victime de ce crime », a commenté le magistrat Godri, au palais de justice de Longueuil, rapporte Le Journal de Montréal.

C’est au terme d’une enquête policière que les crimes de l’accusé, dont l’identité ne peut pas être révélée, ont été découvert. Au terme de test d’ADN, ils ont compris que la victime avait été droguée et violée par son propre père.

« Apprendre qu’on est enceinte est déjà un choc. Il est surmultiplié par un facteur que je ne suis pas capable d’identifier quand on apprend que le géniteur serait notre père », a déclaré le magistrat la semaine dernière, toujours selon Le Journal.

Le juge Godri a d’ailleurs refusé la demande de liberté conditionnelle de l’accusé, qui est en attente de son procès. Il a notamment évoqué la gravité du crime pour justifier sa décision.

Un proxénète écope de cinq ans de prison

« L’accusé a profité de la situation et a trouvé des endroits pour qu’elle puisse travailler, ce qu’elle a fait par amour et pour se bâtir un avenir avec lui ».

Ces mots, rapportés par Le Journal de Montréal, sont ceux de la juge Karine Giguère. Elle les a prononcés lorsqu’elle a déclaré Kevin Fort Théagène coupable de proxénétisme au palais de justice de Montréal, la semaine dernière.

Me Louis Belliard
Me Louis Belliard
L’accusé, âgé de 28 ans, avait sous son emprise une jeune adolescente, qui est tombé « totalement amoureuse (de lui) », a noté la magistrate selon Le Journal.

Cette dernière avait d’ailleurs recommencé à travailler pour lui, à l’été 2017, après sa sortie de prison. Kevin Fort Théagène avait été arrêté pour une affaire en lien avec une autre victime.

« À la sortie de prison, à l’été 2017, les deux se retrouvent, a expliqué la juge. Elle avait réussi à économiser 7000 $ des fruits de la prostitution, et ils ont tout dépensé en peu de temps », a illustré la magistrate selon Le Journal de Montréal.

À la suggestion des parties, l’accusé a écopé d’une peine de prison de cinq ans. Il sera également inscrit au registre des délinquants sexuels pour une période de 20 ans.

Pas de nouveau procès pour un accusé

Rodrigue Boivin, reconnu coupable pour homicide involontaire, n’aura pas droit à un second procès.

L’accusé et son avocat, Me Louis Belliard, estimaient que le juge de la Cour supérieure Serge Francoeur avait commis une erreur de droit en énonçant ses directives aux jurés, rapporte Le Quotidien.

Le juge de la Cour supérieure Serge Francoeur.
Le juge de la Cour supérieure Serge Francoeur.
La Cour d’appel a vu les choses autrement. Elle a écarté la demande d’un autre procès de M. Boivin.

« Somme toute, examiné dans son ensemble, le résumé de la preuve effectué par le juge était équitable. Ce moyen d’appel doit en conséquence être rejeté », ont écrit les magistrats dans leur jugement, toujours selon Le Quotidien.

Rodrigue Boivin a tué à coup de points Evans Robertson, alors qu’il se trouvait à son domicile. Le crime est survenu le 31 août 2016, devant l’ex-conjointe de l’accusé.