Semaine après semaine, les avocats se démènent pour assurer le roulement de notre système judiciaire.

Voici leur histoire.

Me Jean-Marc Fradette. Photo : Site web de Fradette & Le Bel Avocats
Me Jean-Marc Fradette. Photo : Site web de Fradette & Le Bel Avocats
La prison pour avoir agressé son… « amie »

Philip Van Dieren, un jeune homme de 28 ans, ira tout droit en prison : le jeune homme a été condamné à une peine de 15 mois pour avoir agressé sexuellement une amie endormie, rapporte Le Soleil.

Il s’agit d’une recommandation de la procureure de la Couronne, Me Sonia Lapointe. L’avocat de l’accusé, Me Jean-Marc Fradette, suggérait pour sa part une peine de neuf à douze mois à effectuer dans la collectivité.

Le juge René de la Sablonnière de la Cour du Québec a opté, comme mentionné ci-haut, pour la première option.

« Ses erreurs passées ne lui ont rien appris. Il a profité du sommeil de la victime, qui était alors vulnérable, pour la pénétrer sans protection, sans se préoccuper des risques de transmettre une maladie ou des risques de grossesse », a affirmé le magistrat selon Le Soleil.

L’agression est survenue en octobre 2016, dans une chambre d’hôtel. Après un party, M. Van Dieren a attendu que la victime de 24 ans soit endormie pour l’agresser.

Le juge René de la Sablonnière. Photo : Radio-Canada
Le juge René de la Sablonnière. Photo : Radio-Canada
Une cycliste frappe un… policier

Une cycliste montréalaise regrettera-t-elle d’avoir tenu tête à un policier?

Lena Le Guen Jacques, 23 ans, a en effet été déclarée coupable d’entrave et de voies de fait pour avoir obstiné et frappé un policier.

La jeune femme a refusé de descendre de son vélo alors qu’elle circulait dans une zone piétonnière.

« Cet incident aurait tout aussi bien pu se terminer avec la reconnaissance (par l’accusée) qu’elle avait mal agi en circulant à vélo », a déclaré le juge José Costa de la Cour municipale de Montréal, selon Le Journal de Montréal.

L’incident est survenu en juin 2018. Le Guen Jacques a enfourché son vélo sur le boulevard Saint-Laurent, à la sortie des bars.

La jeune femme de 23 ans a frappé un agent en tentant de contester leur intervention. Elle a aussi affirmé avoir suivi des cours de droit, et a refusé de montrer ses cartes d’identité.

« Je ne me rappelle pas avoir donné de nom, mais je sais que c’est peut-être n’importe quoi un peu, parce que je ne reconnaissais pas leur autorité envers moi à ce moment-là », a-t-elle expliqué à la cour, rapporte le Journal de Montréal.

En plus d’avoir été reconnue coupable, Lena Le Guen Jacques devra payer le constat d’infraction de 100$ que les policiers lui ont remis.

Me Ramy El-Turabi. Photo : Site web de Ramy El-Turabi avocat
Me Ramy El-Turabi. Photo : Site web de Ramy El-Turabi avocat
La prison pour avoir exploité une fugueuse

Un proxénète, David Maignan, a été condamné à une peine d’emprisonnement de 42 mois pour avoir contraint une fille en fugue à se prostituer en Ontario.

« Ils ont été dans deux motels, l’accusé a pris des photos de (la victime) pour ensuite mettre en ligne des annonces, où il présentait la mineure en disant qu’elle avait 19 ans », a expliqué le procureur de la Couronne Jean-François Roy selon Le Journal de Montréal.

Le jeune homme de 20 ans a écopé d’une peine de trois ans et demi, une suggestion commune de la Couronne et de l’avocat de la défense, Me Ramy El-Turabi.

« C’est quelqu’un de réhabilitable, il a maintenant une conjointe stable, il a complété son secondaire, il a eu une belle reprise en main », a expliqué Me El-Turabi.

L’accusé exerçait notamment un très grand contrôle sur sa victime, âgée de 17 ans au moment des faits.

Le juge Jean-Jacques Gagné, s’il a accepté la suggestion commune des parties, a souligné la gravité des crimes commis par M. Maignan.

« C’est une peine significative, proportionnelle aux gestes graves qu’il a posés », a-t-il expliqué, toujours selon Le Journal.