Me Alessandra Esposito Chartrand. Photos : Site web de CaLex et Google Map
Me Alessandra Esposito Chartrand. Photos : Site web de CaLex et Google Map
CaLex Légal est en mode expansion.

Le cabinet a en effet annoncé l’ouverture d’un second bureau à Laval, dans le quartier Ste-Rose.

Avec celui-ci, le cabinet vise à mieux accompagner sa clientèle de la rive-nord de Montréal.

Droit-inc a parlé avec Me Alessandra Esposito Chartrand.

Entretien.

Dans un premier temps, expliquez à nos lecteurs ce qu’est CaLex?

CaLex est un cabinet boutique, spécialisé en litige et en droit des affaires. Nous avons un volet d’action collective, un volet de droit des affaires, et nous faisons beaucoup de droit corporatif, de transactionnel et de réorganisation fiscale.

D’un autre côté, nous faisons du litige commercial et du litige civil pur. Et nous faisons aussi de plus en plus de médiation : nous mettons l’accent, dans nos dossiers, sur les modes alternatifs de résolution de conflit. Nous faisons de la médiation aux petites créances ainsi que dans nos dossiers, tant du domaine commercial que civil.

Aujourd’hui, qu’est-ce qui vous pousse à ouvrir un second bureau à Laval?

En fait, nous commencions à manquer de place à Montréal - d’ailleurs Droit-inc a souligné notre association avec Me (Mathieu) Augé en mai dernier.

Notre équipe a beaucoup grandi au courant des derniers mois. Une opportunité s’est présentée pour ouvrir un bureau à Laval, et nous avons sauté sur l’occasion.

Nous avons deux avocats à Laval, un étudiant et très bientôt une technicienne juridique.

Quels sont vos objectifs avec l’ouverture de ce second bureau?

Il y aura toujours des synergies entre les deux équipes. Nos avocats pourront voyager entre les deux bureaux. C’est vraiment le cabinet au complet qui se retrouve à deux endroits.

Nous avons de plus en plus de clientèle sur la rive-nord. Notre objectif est de continuer à servir cette clientèle; une opportunité s’est présentée et nous avons sauté sur l’occasion. Nous sommes très excités d’avoir une deuxième place d’affaires.

Avec ce bureau, nous nous positionnons aussi pour soutenir notre croissance à moyen et à long terme.

Puis, à cet égard, quels sont les objectifs de votre cabinet pour les cinq prochaines années?

Nos objectifs sont de continuer à bâtir les dossiers sur lesquels nous travaillons, de continuer dans nos actions collectives, de continuer à innover et à mettre l’accent sur le mode alternatif de résolution de conflit. Sans oublier le droit transactionnel, que nous développons de plus en plus.

Nous désirons aussi poursuivre notre croissance de façon efficace. Notre cabinet utilise beaucoup de moyens technologiques; nous aimerions croître, pas nécessairement en nombre, mais plutôt en efficacité.

À plus court terme, mentionnons que nous avons récemment lancé notre blogue! Nous avons rédigé un premier article sur le fonctionnement des actions collectives. À partir de ce moment, cela va rouler de plus en plus.

Notre blogue couvre des sujets qui touchent à nos domaines de pratique.