Me Jeffrey Toobin a fait une erreure embarrassante... Photo : Twitter
Me Jeffrey Toobin a fait une erreure embarrassante... Photo : Twitter
Me Jeffrey Toobin était jusqu’à maintenant l’un des plus éminents analystes et chroniqueurs judiciaires aux États-Unis, en travaillant notamment pour CNN et le New Yorker. Cette enviable réputation s’est écroulée après que le New Yorker ait mis abruptement fin à leur collaboration la semaine dernière.

Vice a réussi à connaître la raison de la suspension. Selon les sources du magazines, Me Toobin aurait involontairement montré son pénis lors d’une réunion par vidéoconférence avec son employeur, le New Yorker, et des membres de la station de radio WNYC.

« J’ai fait une erreur embarrassante et stupide en croyant que ma caméra était éteinte », a révélé l’avocat dans une déclaration sur Motherboard, le site de nouvelles technologiques de Vice. « Je m’excuse auprès de ma femme, ma famille, mes amis et mes collègues. »

L’incident auquel le chroniqueur faisait référence était jusqu’alors assez imprécis et semblait aller plus loin que la simple nudité. C’était le cas.

Effectivement, Vice rapporte que Me Toobin aurait en fait été en train de se masturber pendant l’appel conférence sur Zoom, selon deux sources présentes lors de l’appel.

Ces sources pensent que Me Toobin avait un autre appel vidéo en cours en même temps que la réunion, qui avait pour but de simuler l’élection américaine à venir. Au retour d’une pause, le personnel du New Yorker et de la station de radio ont pu voir l’avocat abaisser sa caméra alors qu’il touchait son pénis.

Les participants à la vidéoconférence ont dit à Me Toobin qu’ils pouvaient voir son pénis, et l’avocat a quitté l’appel aussitôt, pour y revenir comme si de rien n’était un moment après. Il ne semblait pas avoir eu conscience de ce que ses collègues ont pu voir, et la simulation d’élection s’est poursuivie.

Une enquête est en cours du côté du New Yorker, et la station de radio WNYC a informé son personnel que Me Toobin ne pourrait plus travailler avec eux. La station CNN a quant à elle déclaré que son analyste juridique en chef devait prendre un peu de temps pour régler un problème personnel.