L’auteure de l’article original, Ruth Carter. Photo : Site web d’Attorney at Work
L’auteure de l’article original, Ruth Carter. Photo : Site web d’Attorney at Work
D’après l’avocate Ruth Carter qui écrit pour Attorney at work, il y a de plus en plus d’avocats qui manquent de classe.

Il y a même de plus en plus de c**. Selon elle, c’est une chose que le client soit un c**, mais c’en est une autre quand c’est l’avocat lui-même qui agit comme un abruti.

L’auteure s’est demandé comment finalement ne pas devenir un c** face à un c**.

« Un avocat est plus efficace lorsqu'il se concentre sur les faits ou le fond de l'affaire plutôt que sur le plus grand imbécile de la salle. Si vous choisissez d'être un imbécile, vous allez attirer inutilement l'attention et les véritables questions ne seront plus au coeur du débat », croit-elle.

Pour illustrer son propos, elle évoque un cartoon des Looney Tunes dans lequel Sam, un chien de berger, protège avec ferveur un groupe de moutons que Ralph, un loup, doit manger. Les deux personnages se battent la plupart du temps, mais en vérité, au début et à la fin de la journée, ils se souhaitent joyeusement bonjour et bonsoir.

« C'est ainsi que je vois mes relations avec l'avocat de la partie adverse », décrit Me Carter. Car selon elle, ça ne sert personne d’être un c**. Elle suggère que les avocats représentent leur client avec zèle, tout en se respectant mutuellement.

« Je préfère être amical et accommodant hors du tribunal et dominer mon adversaire dans la salle d'audience par une défense efficace », dit-elle encore.

L’avocate donne par exemple la tactique que sa consœur, Maria Crimi Speth, utilise de temps à autres : si un avocat adverse déforme les conversations qu’ils ont eues, elle insiste pour que toutes les communications se fassent par écrit.

Un autre confrère raconte que lorsqu’il se trouve face à un avocat au comportement insupportable, il lui demande un peu naïvement s’il se sent bien. « Généralement ça les calme », assure-t-il.

Et de l’autre côté, pour éviter de devenir soi-même un c**, l’avocate conseille de se concentrer sur l’affaire, d’être dur sur les questions de droit et dans la plaidoirie, mais gentil et cordial avec les autres. « Comme l'a dit Winston Churchill, "le tact est la capacité de dire à quelqu'un d'aller en enfer de telle sorte qu'il attende le voyage avec impatience" », ajoute Me Mitch Jackson.

Enfin, Me Shannon Peters explique qu’elle a « tendance à voir que les c*** n'ont pas de règles, donc ils se fient à l'émotion. Ils deviennent de plus en plus bruyants, espérant faire assez de bruit pour distraire le juge ou le jury et éloigner leur attention de ce qui est vraiment en jeu ». Sauf que généralement, quand vous criez, vous perdez !

L’essentiel finalement est de ne pas se laisser distraire par les c***, de trouver une oreille attentive pour en discuter auprès d’un collègue ou d’un mentor.