Cliniques d’examen, reconnaissances pour des profs… Encore une fois cette semaine, Droit-inc vous propose un tour d’horizon des actualités qui se déroulent dans les facultés de droit de la province.

La professeure Yaëll Emerich. Photo : Site web de l'Université McGill
La professeure Yaëll Emerich. Photo : Site web de l'Université McGill
Université McGill

  • Le Service des affaires étudiantes (SAÉ) organise une série de cliniques d'examen de 30 minutes pour les étudiants en droit de McGill, du 23 au 27 novembre. Il y aura plusieurs sessions destinées aux étudiants, selon leur cycle d’études, pour vérifier notamment que l’installation du logiciel qui sera utilisé pour l’examen se déroule bien.

  • La professeure Yaëll Emerich a été promue au rang de professeure titulaire. Les sujets d’intérêt de cette prof qui enseigne à McGill depuis 2006 sont surtout le droit des biens et le droit des sûretés d’un point de vue transsystémique.

UQAM

  • L’équipe de la Faculté de science politique et de droit a remporté le premier Concours de cas de la section des étudiants en droit de l’ABC-Québec. L’équipe, composée de Catherine Gascon-David, Mickael Rolland-Déry, Yixin Cao et Adel Remila, a proposé une approche qu’ils ont intitulée RÉFI « Responsabiliser, éduquer, faciliter, inciter », pour éduquer la population quant au fonctionnement du système judiciaire.

Le professeur François Larocque. Photo : Site web de l'Université d’Ottawa
Le professeur François Larocque. Photo : Site web de l'Université d’Ottawa
Université d’Ottawa

  • Le professeur François Larocque a reçu l’Ordre de la Pléiade de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) pour avoir contribué au développement de la langue française en Ontario. Il est titulaire de la Chaire de recherche Droits et enjeux linguistiques et membre du Collège des chaires de recherche le sur monde francophone de l’Université d’Ottawa.

  • La Faculté de common law célèbre ses dix ans de collaboration avec l’Organisation des nations unies (ONU). Grâce à ce partenariat, cinq études ont été réalisées cette année pour le Répertoire de la pratique suivie par les organes des Nations Unies, se félicite l’université.

Université Laval

  • La doyenne de la Faculté de droit, Anne-Marie Laflamme, a salué l’intention du gouvernement du Québec de permettre aux étudiants en droit du Québec de donner des consultations et des avis d'ordre juridique dans une clinique juridique universitaire, à travers le projet de loi 75, déposé au début du mois.

La doyenne de la Faculté de droit, Anne-Marie Laflamme. Photo : Site web de l'Université Laval
La doyenne de la Faculté de droit, Anne-Marie Laflamme. Photo : Site web de l'Université Laval
« Il faut dire que les doyens des facultés de droit du Québec travaillent ensemble sur ce dossier depuis 2017, a-t-elle affirmé. Dans le reste du Canada, les étudiants en droit qui travaillent dans des cliniques ont le droit de poser des actes juridiques normalement réservés aux professions juridiques d’avocat et de notaire, mais avec un encadrement serré, bien évidemment. Cela permet de mieux préparer les étudiants au marché du travail. »