Laurence-Léa Fontaine est décédée... Photo : Site web de l’Université du Québec à Montréal
Laurence-Léa Fontaine est décédée... Photo : Site web de l’Université du Québec à Montréal
Laurence-Léa Fontaine, qui a travaillé durant 15 ans comme professeure de droit à l’Université de Québec à Montréal, est décédée annonce le site web de la faculté.

« De par sa contribution à notre institution et à la communauté, Léa représente un modèle de professeure uqamienne, en plus de s’inscrire dans la tradition historique du Département de sciences juridiques comme juriste travailliste engagée. Sa dévotion pour les personnes étudiantes est reflétée dans son travail constant d’encadrement aux cycles supérieurs, et s’est concrétisée au-delà de son enseignement, notamment dans la création personnelle d’une bourse d’études destinée aux étudiantes et étudiants en situation de vulnérabilité, du certificat en droit social et du travail », peut-on lire sur le site internet de l’université qui lui rend hommage.

Sur Facebook, la chargée de cours de l’UQAM, Sibel Epi Ataogul lui a rendu un bel hommage, soulignant le fait que sa collègue était « plus qu’une professeure de droit ».

« Tu étais une guerrière avec un cœur d’or, une militante, une combattante, une solidaire, une sensible, un pilier. Tu n’as jamais lâché ta fibre syndicaliste, tu n’as jamais accepté les règles du jeu. J’avais tellement hâte qu’on travaille ensemble, enfin », dit-elle.

Une ancienne élève ajoute : « elle fut ma première prof en droit du travail et je l’avais bien aimé (sic). Elle nous avait parlé de son appui aux carrés rouge (sic) dès le premier cours de la session. Quelle tristesse… »

Une autre encore : « c’est tellement triste… Cette femme était aussi pour moi quelqu’un d’exceptionnel… j’ai tellement de peine… J’espère seulement qu’elle pourra nager à son goût maintenant et voir plein de couleurs… ».

À en croire son profil Facebook, Mme Fontaine, qui était originaire de Saint-André-de-Kamouraska était une passionnée de plongée sous-marine.

Sur le même ton, l’UQAM invite « à saluer la mémoire d’une professeure, d’une collègue et d’une femme engagée, en continuant à construire ensemble une UQAM toujours plus juste, plus humaine, plus inclusive et plus solidaire. »