Présidente-fondatrice de la Fédération des femmes du Québec, membre de l'Ordre du Canada, elle aura marqué son temps par son implication sociale et professionnelle.

Après avoir été diplômée de la Faculté de droit de l'Université de
Montréal (LL.L. cum laude), elle excelle aux examens du Barreau en se classant première en 1952. A l'emploi de l'entreprise Aluminium Secretariat pendant les cinq premières années de sa carrière, elle devient membre de l'étude d'avocats Geoffrion et Prud'homme jusqu'en 1969. C'est à cette date que Réjane Laberge-Colas est nommée juge à la Cour supérieure du Québec où elle a siégé pendant plus de 25 ans. En 1994, elle est nommée pour siéger à un comité spécial de l'ALENA avec quatre autres juges canadiens.

Au cours de sa carrière, elle a contribué de façon importante à plusieurs organismes à caractère social ou professionnel, notamment en tant que présidente fondatrice de la Fédération des femmes du Québec, comme membre du Comité du droit de la famille de l'Office de révision du Code civil de 1964 à 1970, membre du Conseil de l'enfance et de la jeunesse du Québec, membre du conseil de l'Université de Montréal de 1970 à 1977 et membre honoraire du Conseil depuis 1978. Elle a constitué avec son mari, à la Faculté de droit de l'Université de Montréal, le Fonds Réjane Laberge-Colas pour l'avancement du droit de la famille. Elle a également oeuvré pour de nombreuses causes, notamment à l'Association internationale des femmes des carrières juridiques, à la corporation de l'Hôpital Marie-Enfant et des dames auxiliaires de l'Hôpital Notre-Dame, à la Fondation Thérèse Casgrain et au Conseil des gouverneurs du Portage.

En 1971, l'Université Bishop lui a décerné un Doctorat honoris causa. En 1994, l'Association des diplômés en droit de l'Université de Montréal lui rendait hommage pour ses éminents services à la collectivité et pour la réussite exceptionnelle de sa carrière. En 1996, l'Association du Barreau canadien lui a décerné la médaille du centenaire, en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle au droit et à la communauté juridique. En 1997, elle a été admise en tant que membre de l'Ordre du Canada.

Nommée Dame de grâce et de dévotion de l'ordre de Malte, Réjane Laberge-Colas a reçu la décoration papale "Pro Ecclesia e Pontifice".

Epouse de feu Me Emile Colas, elle laisse dans le deuil ses fils Bernard, avocat (Marie-Josée LaBrie), Hubert, ingénieur (Alexandra MacDougall) et François, ses cinq petits-enfants Laurent, Edouard, Adrien, Anne-Sophie et Louis ainsi que ses nombreux frères, soeurs, neveux et nièces et amis.