En Hausse

Me Rita Lc de Santis, la seule avocate du Québec (et une des rares québécoises, en passant) a avoir été nommée en 2009 parmi le Top 100 des Canadiennes les plus influentes par le Réseau des femmes exécutives.

Mais entre vous et moi, Me de Santis n’avait pas besoin de cela. C’est un ténor du barreau, hommes-femmes confondus (vous connaissez mon aversion pour ce genre de classification sexiste de toute façon). Les prix et les distinctions, elle les collectionne depuis toujours (Martindale-Hubbell, best Lawyer in Canada, etc.) avec une infinie élégance.

Parfaitement trilingue, grande spécialiste de financement de projets et de la Chine, très impliquée dans le monde des affaires (Investissement Québec), de l’éducation (vice-présidente de l’université Concordia) et des œuvres caritatives, conférencière recherchée, avec des clients prestigieux à faire pâlir de jalousie la plupart des confrères. Et en plus, c’est une scientifique (biochimiste) de formation !!!! Mais comment fait-elle tout cela, avec le sourire en plus?

Vous avez toute mon admiration Me de Santis.

En Baisse

Bombardier et les soumissions non-conformes…. au Québec, tel que rapporté (encore) par La Presse.

Je ne comprends tout simplement pas, étant une ancienne de Bombardier, ce qui se passe dans la boite. La crédibilité en prend un sacré coup, sans parler des pertes pécuniaires reliées à une nouvelle soumission conforme.

Je sais d’expérience à quel point la conformité de la réponse aux appels d’offre est importante et prise au sérieux par Bombardier, partout dans le monde sauf apparemment pour les contrats à Montréal !

Si j’étais baveuse, je pourrais être tentée de dire que comme Bombardier est l’enfant chéri du pays, on laisse tomber les gardes ici. Les contrats devant venir de plein droit au Québec à Bombardier, ce n’est même pas la peine de se prêter à ce jeu ridicule d’appels d’offres et de soumissions conformes… Mais loin de moi ce genre de pensées saugrenues, cela doit être un simple et très grand hasard.