Selon les chiffres publiés aujourd’hui, Osler, Hoskin & Harcourt lui a facturé pour 2,43 millions de dollars d’honoraires pour ses conseils lors de cette transaction, qui a finalement été annulée en mars dernier.

Comme l’avait révélé Droit-inc.com en novembre 2009, c’est Brian Levitt, le co-président d’Osler, qui a dirigé l’équipe juridique durant les négociations avec Hydro-Québec.

Selon CBC qui rapporte la nouvelle, Osler aurait embauché une série d’autres cabinets pour l’aider durant les négos, ce qui a eu pour effet de gonfler la facture total des frais juridiques et techniques à 4,82 millions de dollars.

Pour cette transaction, Hydro-Québec a retenu les services de Davies Ward Phillips & Vineberg, dont l’équipe juridique était dirigée par l’associé-directeur de Montréal, Pierre-André Themens. On ne connaît pas pour le moment le montant des frais facturés par ce cabinet à la Société d’État québécoise.