Une image du Bonhomme tout sourire et transportant une malette débordant d'argent avait fait la une d'une des éditions du magazine canadien au mois de septembre pour illustrer un dossier controversé portant sur la corruption au Québec.

En plus de soulever la colère de nombre de Québécois, le magazine s'était attiré les foudres de l'organisation du Carnaval de Québec, qui réclamait des excuses et menaçait la direction de Maclean's de la traîner devant les tribunaux.

Elle a aussi voulu faire reconnaître ses droits de propriété intellectuelle sur l'image du célèbre icône de la fête hivernale de la Vieille Capitale.

Le responsable des relations de presse du Carnaval, Patrick Lemaire, a confirmé vendredi que les deux parties s'étaient entendues mais n'a pas voulu divulguer les termes de l'accord. Il a cependant affirmé que son organisation était "satisfaite".

M. Lemaire a aussi indiqué que Maclean's publiera dans sa prochaine édition une lettre de clarification.

Maclean's n'a pas rappelé La Presse Canadienne.

Pour entreprendre ces recours, le Carnaval avait choisi Heenan Blaikie, avec une équipe composée de François A. Raymond, associé en PI à Montréal; Andrea Rush, associé en PI à Toronto; André Lepage, avocat en droit du travail à Québec, qui seront en charge du dossier.