Voilà les cinq règles établies par Bruce W. Marcus, spécialiste en stratégie marketing :

1. Jamais trop d’optimisme

Votre cabinet se porte bien aujourd’hui, votre réputation vous protège de vos concurrents, vous détenez une belle part d’une industrie ou d’un marché spécifique ? C’est bien.

Mais ne vous réjouissez pas trop vite, conseille Bruce W. Marcus sur Attorney at work.

Car, dans un monde en évolution constante, personne n’est immunisé face à la concurrence. Se croire à l’abri, c’est être vulnérable.

Une économie changeante, de nouveaux règlements, une profession en pleine mutation… la liste de tout ce qui doit vous tenir (constamment) en alerte est longue.

2. Toujours chérir ses clients

Votre clientèle existante, c’est votre plus grand atout. Sachez que vos meilleurs clients sont convoités par les plus grands cabinets. Pour les garder, chérissez-les.

Il faut soigner ses clients pour les garder car ils sont convoités par les grands cabinets
Il faut soigner ses clients pour les garder car ils sont convoités par les grands cabinets
Mettez donc tout en œuvre pour leur accorder l’importance qu’ils méritent, soignez vos relations, assurez-vous de répondre à tous leurs besoins.

Aussi, profitez-en pour développer de nouvelles affaires avec ces mêmes clients. Débusquez, au détour d’une conversation, les éventuels problèmes pour lesquels vous pourriez leur être utiles.

Même dans des périodes creuses, la croissance annuelle des affaires d’un petit cabinet, sur la base d’une clientèle existante, devrait être de 20%. Vous l’aurez compris : an-ti-ci-pez !

3. Faites peau neuve

Pour cela, vous devez être au top.

N’ayez pas peur d’investir dans une technologie qui vous semble adaptée au cabinet. L’extranet, par exemple, qui vous interconnectera aux partenaires et clients peut être un bon investissement pour le futur.

Pensez : adaptation. La pratique change parce que la société et les mentalités changent. Sachez épouser l’air du temps. Deux essentiels : la formation professionnelle continue, et le développement d’une culture propre au cabinet.

Le professionnalisme seul ne suffit plus à attirer les clients, il faut savoir se montrer plus agressifs, afin de mieux contrer la concurrence.

4. Une stratégie marketing est nécessaire

Vous devez impérativement être capable de :
  • définir clairement le marché de vos services,
  • tout faire pour que votre cabinet réponde efficacement à ses besoins,
  • comprendre quels sont les outils et vecteurs de marketing nécessaires pour adapter vos services au dit marché,
  • établir un plan stratégique solide,
  • gérer l’effort sur le long terme.

5. Ne vous reposez jamais

Ce n’est pas parce que votre cabinet est plus petit qu’un autre qu’il ne peut pas rivaliser avec ce dernier. Vous pouvez, en travaillant, devenir le meilleur sur votre marché !

Utilisez les réseaux sociaux et ouvrez-vous au monde
Utilisez les réseaux sociaux et ouvrez-vous au monde
Être plus visible, ou se montrer plus actif dans ses actions de réseautage, peut parfois faire toute la différence.

Relevez donc le défi ! Le monde des affaires est aujourd’hui dopé par un infatigable dynamisme où l’on ne peut se distinguer sans faire preuve d’innovations. Vous devez donc chercher sans cesse le moyen de vous améliorer, d’offrir au client ce qu’on ne lui offre pas ailleurs.

Enfin, sachez qu’aujourd’hui être avocat, c’est s’ouvrir au monde, bien au-delà de la communauté juridique. Il est impératif que vous vous teniez informés sur tous les sujets contemporains importants : la politique, la mondialisation, les avancées technologiques.

Comprendre le fonctionnement du monde moderne, c’est aussi une manière de perfectionner vos compétences.